Monthly Archives: juillet 2013

You are browsing the site archives by month.

Mariage: équilibre ou Total Look?

Pourquoi renouveler ses voeux de mariage est très à la mode?

Equilibre ou Total Look?

 

La mode est au mélange des styles, cette tendance ne vous aura, j’en suis certaine, pas échappé. Une sorte de RÉÉQUILIBRAGE dans tous les domaines.

.

Yin et yang

La fashionista recherchera ainsi l’équilibre parfait entre le moderne et le vintage dans sa tenue vestimentaire : la soie s’accoquine avec le cuir, la broderie anglaise s’encanaille avec le jean délavé, l’armée fait dans la dentelle, et j’ai même entendu murmurer que la laine filait du mauvais coton en flirtant avec les cuissardes. Personnellement je vote pour. J’ai toujours été pour la mixité.

Côté maison, les décorateurs avertis, quant à eux, équilibrerons bois et métal, cosy et industriel, ce qui revient qu’on le veuille ou non à une matérialisation onéreuse du yin et du yang pour gens fortunés.

En cuisine, exit le rustre confit de canard et sa poêlée de pommes persillées, ringardisé pour une bonne trentaine d’années par le sucré salé, et le chic doux acidulé sur fond de béton ciré. Et je ne vous parle même pas du mythique croquang gourmang de notre classieux Cyril Lignac, qui de sa voix James Bondesque distille des conseils que le bon français écoute d’un air approbateur, en mangeant du Saucisson Justin Bidou sans même en ôter la peau. On exalte les saveurs authentiques, et on les équilibre.

En cuisine, exit le rustre confit de canard et sa poêlée de pommes persillées, ringardisé pour une bonne trentaine d’années par le sucré salé, et le chic doux acidulé sur fond de béton ciré

Equilibre de couleurs et saveurs

Naturel et Equilibre forment aujourd’hui un duo aussi essentiel qu’Inspirer et Expirer, que Flexion et Extension, que Politique et Calvitie.

Il faut savoir qu’aujourd’hui, une femme passe un bon quart d’heure à se maquiller pour avoir l’air naturelle, alors qu’il y a vingt ans, sa mère mettait trois minutes montre en main pour se farder comme Julie Pietri.

On passe donc beaucoup de temps à se creuser le cervelet pour trois choses vitales : se loger, s’habiller, manger.

Pour résumer on en fait beaucoup, pour ne pas avoir l’air d’en faire trop.

.

Dans ce contexte dépouillé, je me demande donc pourquoi diable de plus en plus de couples mariés veulent nous en remettre une couche en renouvelant leurs vœux d’époux devant maire, cureton et toute la famille, dans les films comme dans la vie??? C’est quoi cette déferlante ? Simple fantaisie d’un kitch à faire vomir Barbara Cartland –si elle était encore vivante-  ou réel réflexe de préservation d’une espèce en voie de disparition?

 

L’art de marier les tendances

Parce que normalement, soit on se marie, et ça dure jusqu’à ce que le Général Alzheimer fasse son coup d’Etat. Soit on divorce, non ? D’où vient cette tendance à en faire toujours plus ? Les années 80 seraient-elles en train de revenir à la mode, alors que même Jeanne Mas a troqué son Liner qui suinte pour du rose poudré et blond bébé?!

        La mode est au mélange des styles, cette tendance ne vous aura, j’en suis certaine, pas échappé. Une sorte de rééquilibrage dans tous les domaines. La fashionista recherchera ainsi l’équilibre parfait entre le moderne et le vintage dans sa tenue vestimentaire

Pieds de poule ou de nez?

Oui, j’ose l’affirmer, renouveler ses vœux de mariage relève pour moi du Total Look. C’est comme porter une blouse imprimée léopard avec un slim panthère. Ou dévoiler ses jambes et son décolleté en même temps. C’est vulgaire. D’ailleurs, si l’on suit ce raisonnement, un seul mariage qui dure est déjà kitch en lui-même. Trop vintage. (Je me demande même pourquoi les homos l’ont voulu…?) Il faut théoriquement l’équilibrer par un divorce bien moderne. Sauf si bien sûr cette union durable est équilibrée par des problèmes financiers, ou une grave maladie, alors là ok, je veux bien. Mais se marier alors qu’on l’est déjà mérite un carton rouge ! C’est comme avoir un caniche royal – un grand petit chien – comme animal de compagnie, c’est incompréhensible. Et moi, j’ai horreur de ne pas comprendre.

L’élégance se perd…

Déjà, je dois avouer que, comme dans la chanson d’Anaïs, j’ai un peu de mal avec les couples kissing gourami, qui à longueur de journée se ramonent les amygdales, se massent l’aile ou la cuisse, se textotent pour se demander s’ils ont bien reçu leurs textos, et se donnent des petits noms qui finissent par I ou par OU avec une petite voix ridicule sortie d’un dessin animé de chez Pixar. Dégoûtant. Enfin, je précise que ceux que j’exècre sont les couples qui font cela alors qu’ils ont passé le cap des deux ans. C’est dire si je suis tolérante.

Alors, comme je suis tolérante, j’essaye de comprendre ce qui motive cette petite sauterie de renouvellement de vœux. Serait-ce pour conjurer le sort ? En tout cas ça cache quelque chose…

L’abominable constat

        La mode est au mélange des styles, cette tendance ne vous aura, j’en suis certaine, pas échappé. Une sorte de rééquilibrage dans tous les domaines. La fashionista recherchera ainsi l’équilibre parfait entre le moderne et le vintage dans sa tenue vestimentaire

Total look?

A l’heure où un mariage sur deux débouche sur un divorce dans les grandes villes, l’union qui dure tend à devenir LA nouvelle exception. Et donc Madame peut se réveiller un matin à l’orée de son huitième anniversaire de mariage en se disant que damned elle ne connaît personne dans son entourage qui ait tenu neuf ans, et qu’il faut absolument trouver un moyen de gruger le système ! Comme si se marier à nouveau remettait les compteurs à zéro. Ouf, c’est fait, on est sauvé jusqu’en 2020 ! Ce qui reviendrait à une sorte de méthode Coué pour amoureux. Mais en fait, j’ose à peine me poser la question suivante : et si ça fonctionnait vraiment ?

Ce que ça cache…

Revenons à nos mariés. Si je ne m’abuse, avant de renouveler leurs vœux, pareils à un traiteur qui remue une vieille macédoine dont la mayonnaise a séché (pour ne pas que ça se voie), n’avaient-ils pas DEJA prêté serment ? Ne s’étaient-ils pas DEJA juré protection et fidélité jusqu’à ce que l’homme en noir ne les fauche? (Et je ne parle pas du percepteur) Alors que font-ils de plus pour leur second passage? Rien.

La mode est au mélange des styles, cette tendance ne vous aura, j’en suis certaine, pas échappé. Une sorte de rééquilibrage dans tous les domaines. La fashionista recherchera ainsi l’équilibre parfait entre le moderne et le vintage dans sa tenue vestimentaire

Donc si Chouchou et Kiki décident de refaire leurs vœux après avoir testé leur couple, comme on achète une voiture d’occasion après avoir fait un tour de pâté de maisons, c’est qu’en réalité ils n’étaient pas complètement sûrs d’eux la première fois qu’ils l’ont fait, non ? Donc là ils confirment. Ils avaient donc prêté serment dans le DOUTE les affreux! Quand je vous disais que ça cachait quelque chose !  Ces couples Total Look au nappage pur beurre sont des hérétiques qui ne s’essayent pas avant le mariage !

Parce que d’habitude, c’est quand un vêtement tombe superbement bien qu’on décide de le garder sur soi. C’est pourquoi Dieu a créé le concubinage ( !) Comme cela, au lieu de prêter serment dans le doute, et être obligé de renouveler ses promesses de gascon dix ans plus tard, on se marie en étant bien sûr de soi… Pour divorcer un an plus tard… Mais au moins on est à la mode!

NON AU KITCH POWER!!!!
Equilkitch

.

Estelle Bee.

De si vilains reptiles

     Le travail au noir pointé du doigt. Cherche-t-on à faire du black quand on a du whiteAssis en tailleur autour d’une table basse dans une pièce encensée, une demi douzaine d’amis et moi même refaisions le Monde après un petit repas Pasta-Vaqueyras bien chaleureux. Mon salon était devenu notre « little Italy », et devant un thé à la menthe maison et un gros cendrier made – bought  – in Marrakech,  les discussions devenaient confidences, et les confidences devenaient confessions. Je me souviens que le sujet le plus épineux portait sur la psychanalyse. Nous étions trois à avoir déjà « consulté », ou s’être « faits suivre » comme on dit. Les mots « déni », « conneries », « enfance », « résilience », « traumatisme »,  « transfert », « souffrance » étaient nos outils pour tantôt nous approuver, tantôt nous contredire. Mais nous étions tous d’accord sur un point : qu’il fallait creuser très profond, quitte à se faire mal, pour s’éloigner de l’enfant afin d’être l’adulte, pour démêler les nœuds émotionnels qui empêchent d’être vraiment soi, d’être là où l’on doit être. De trouver notre place. Creuser. Profond. A la racine. Vers l’épicentre. Jusqu’au noyau.

.

Tout s’explique

 

Je repensai aujourd’hui à cette soirée-là. Je m’interrogeais. Me faisais les questions et les réponses. Doit-on creuser pour tout ? Pour chaque problème ? Même pour un souci qui ne relève pas de l’Humain ? Un souci matériel par exemple ? Vu que le matériel est géré par l’humain cela paraît logique. Chaque poussière s’explique. Chaque grain de sable. Chaque relief. Chaque grossière feuille de salade mi cuite servant tragiquement de lit à une entrecôte au bistrot du coin. Même le chanteur Raphaël. Tout s’explique !

Et soudain vint à moi cette idée : si tout s’explique, et qu’on arrive à tout s’expliquer, à tout comprendre, on est donc en mesure de tout réparer, de tout résoudre ! Mais bordel pourquoi nos ministres ne sont-ils pas assistés par des psychanalystes ??? Cela leur éviterait peut-être d’expliquer la crise européenne par des phénomènes aussi anciens que le dernier Kelly de Victoria Beckham, ou le dernier popo de mon petit neveu. Je ne sais pas pour vous, mais pour moi, une des théories les plus fabuleuses qu’un ministre ait trouvé pour expliquer la crise est LE TRAVAIL AU NOIR. Comme s’il y avait eu le Big Bang, le Travail au noir, et la Crise. Comme s’il n’y avait aucune complexité. Comme si le travail au noir était une sorte de maladie orpheline surgie de rien. Juste posée là. Mais par personne.

.

Alors creusons…

 

jurassiqueCela m’a donné envie de comprendre, de remonter loin. Aussi loin que mes représentations de la Vie pouvaient aller. Figurez-vous que je suis remontée à l’ère du Jurassique. Là, j’ai copiné avec des Trycératops, me suis acoquinée avec des Tyranosaures, j’ai survolé les volcans à dos de Ptéranodon, et j’ai même vaguement flirté avec un diplodocus, mais c’était juste après avoir chanté Could you be loved sur une plage avec Bob Marley…Et là, j’ai tout compris. TOUT.

Car comme chacun sait, les dinosaures, tout comme nous, en ont bavé dans leur vie : ère glacière, astéroïdes, volcans en éruption. Ils ont du s’adapter. Par exemple, certaines familles d’iguanes, aujourd’hui encore, gardent les stigmates de cette adaptation forcée…

TOUT comme nos travailleurs au noir!

En effet, rappelez-vous de la première image du film Océans de Jacques Perrin : un iguane « marin » qui marche sur les rochers, plonge dans l’océan pour aller se nourrir de petites algues qu’il trouve dans les fonds sous-marins. Pour cela, il se met en danger de refroidissement pouvant aller jusqu’à l’arrêt cardiaque. Après cette énorme prise de risque qu’est son simple repas, il est obligé de s’agglutiner à ses pairs contre un rocher quatre ou cinq heures durant, pour se réapprovisionner en chaleur et recracher l’iode qui obstrue ses sinus. Si c’est pas une vie de galère çà !!! Comme tout reptile, l’iguane est avant tout un animal  à sang froid qui a grand besoin du soleil pour se chauffer. Alors pourquoi diable prend-il autant de risques pour boulotter des algues dans un univers hostile, alors qu’il pourrait juste, comme d’autres iguanes le font, marcher tranquillement au soleil et grignoter des cactus avant d’aller faire une sieste ? Croyez-vous franchement qu’un animal, dans son instinct le plus profond, le plus basique, choisit délibérément de se compliquer l’existence ?

.

Pourquoi se mettre en danger?

 

iguane mangeCar l’iguane est avant tout un animal terrestre. Pareil à nos grands-parents à nous, il coulait naguère des jours heureux à œuvrer en surface, et se contenter de sa vie toute simple. Seulement, éruption après éruption, la flore terrestre finit par disparaître dans les parages. Presque tous les iguanes périrent. Presque, sauf quelques irréductibles qui allèrent chercher dans l’obscurité des fonds marins ce que la terre avait cessé de leur offrir. Leur survie ne tint plus qu’à la capacité exceptionnelle de certains d’entre eux à tenir en apnée, presque une heure. Ainsi la petite tribu résista. Et même si leur vie quotidienne devint une galère, ils étaient toutefois obligés de galérer pour survivre. Ce cercle vicieux vous dit peut-être quelque chose… ? Mais même dans leur misérable existence, ils trouvèrent la force de se reproduire… Leurs progénitures, ayant forcément hérité des gènes gagnants de leurs deux parents devinrent naturellement des « iguanes marins », qui à leur tour engendrèrent d’autres iguanes marins, et ainsi de suite…

.

Au nom de la survie

 

Va-t-on chercher dans l'obscurité ce que l'on peut trouver dans la lumière?Ainsi évolua l’espèce. Mais les nouvelles générations ne surent jamais que leurs aînés avaient du s’adapter, contraints et forcés de s’engloutir à leurs risques et périls, non pas dans le but de pâturer sur une herbe plus verte – ici il n’est en aucun cas question de choix – mais d’empêcher que la mauvaise conjoncture biologique ne vienne à bout de leur espèce.

Dirigeants, faites-vous assister. Faites vous suivre. Parce que dans votre profonde ignorance, vous nous mentez. Nous faire penser qu’untel travaille au noir pour s’en mettre plein les fouilles est faux. Car précisément, quelqu’un qui s’en met plein les fouilles n’a pas besoin de travailler dans l’obscurité.

On ne travaille pas heureux quand on travaille caché. De plus en plus de grecs, italiens, espagnols, français font du black parce qu’il n’y a plus de white. Croyez-vous qu’un européen suffisamment payé pour manger, se loger, s’habiller, prendre des vacances, et mettre quelques sous sur un modique livret, ressent par lui même le besoin de plonger dans le noir le week-end au lieu de se reposer et profiter des siens ? Va-t-on chercher du pain noir quand on a du pain blanc ?

.

Si, tels des iguanes marins, nous allons de plus en plus profond pour aller chercher quelques algues, avec les risques que suppose cette immersion, c’est que nous n’avons plus de cactus. Pourquoi prendre le risque d’aller en prison quand on peut juste … ne pas le prendre ? Je me souviens pourtant que nos terres n’ont pas toujours été arides. Où sont donc passés tous nos cactus ??? Pourquoi ne dit-on pas franchement que nos salaires sont tragiquement bas par rapport au coût actuel de la vie ? Que deux solutions aussi basiques qu’un cerveau de dinosaure s’offrent à nous : indexer les salaires sur le coût de la vie, ou indexer le coût de la vie sur les salaires. Augmenter ou baisser, deux solutions. Les iguanes, eux, n’ont pas eu cette chance. Je suis sûre que les travailleurs de l’obscurité ne demandent qu’à en sortir, pâturer Travail au noir: l'instinct de survieenfin dans leur environnement naturel, tourner le dos à l’hostilité des profondeurs. Qu’on leur en donne les moyens légaux. Qu’on leur vienne en aide. Car les gens modestes n’ont pas, eux, les moyens de contourner le système en toute légalité. Et d’après certains dirigeants, ce sont donc eux les tricheurs, les vils. Les responsables. On les montre du doigt comme des créatures maléfiques et rabougries tout droit sorties d’un Harry Potter. Voyez-les plutôt comme de gros reptiles à écailles à la colonne vertébrale épineuse : c’est tout aussi effrayant, mais on moins ça explique bien plus de choses. Sachez tout au moins que ce ne sont pas eux qui réduisent votre pouvoir d’achat…

Estelle Bee.

 

Comment assurer à son enfant 10 ans de psychanalyse?

Le 15 juin dernier, la bimbo Kim Kardashian –pur produit pas hallal (sex tape à l’appui) de téléréalité américaine- et son compagnon Kanye West annonçaient la naissance de leur petite fille prénommée North. Elle portera le nom du papa et s’appellera donc … North West… Le 15 juin dernier, la bimbo Kim Kardashian –pur produit pas hallal (sex tape à l’appui) de téléréalité américaine- et son compagnon Kanye West annonçaient la naissance de leur petite fille prénommée North. Elle portera le nom du papa et s’appellera donc … North West… Heu… C’est une blague ? Non, j’ai bien peur que non.

Depuis longtemps déjà, on sait qu’il n’est déjà pas si confortable d’être « fils/fille de », ce n’est pas Laura Smet, Anthony Delon et encore moins Guillaume Depardieu (et pour cause) qui me contrediront. Pourquoi donc en rajouter en prénommant sa fille Nord quand son nom est Ouest ??? Simple maladresse fantaisiste sous LSD ou vrai parti pris ?

.

 Diagnostic de la néo-parentalité

.

Vous le savez sûrement, jeunes parents (ou grands-parents impliqués), les enfants d’aujourd’hui sont très turbulents, demandeurs d’attention, et curieux en diable. Mais leur fureur de vivre est purement incompatible avec nos vies de dingues. Résultat : beaucoup de jeunes actifs craquent…

Or on sait qu’un enfant mal dans sa peau voire traumatisé est un enfant replié sur lui-même donc très SAGE. C’est ainsi, qu’en tant que jeune maman, j’en suis arrivée à me demander quelles étaient les différentes façons de rendre sa progéniture silencieuse, et la prédestiner à de longues années de psychanalyse.

Vous trouverez dans ce petit récapitulatif basé sur des faits réels quelques précieux conseils pour avoir la paix et toutes circonstances, parce qu’après tout, ce ne sont pas eux, les mioches,  qui vont faire la loi hein ???!!!

.

1)   Lui donner un prénom de merde. C’est le B.A.-BA. Servez-vous de traits saillants de l’histoire ou de la culture et allez-y franchement : Adolphe, Lourdes (comme la fille de Madonna) , Alf, Bécassine, Ruth (prononcé à la française), Godefroid…

Lui donner un prénom de merde. C’est le B.A.-BA. Servez-vous de traits saillants de l’histoire ou de la culture et ne reculez surtout pas : Adolphe, Lourdes , Bécassine, Ruth (prononcé à la française), Godefroid

Un prénom à coucher dehors: Scout Larue, demi Moore, demi Bruce (Willis)

 

2)   Prendre votre bain avec lui/elle jusqu’à ses 22 ans

3)   Lui passer le DVD du Roi Lion, mais arrêter la vidéo juste après la mort de Moufassa, au moment ou Simba crie : « Papaaaaa ! ». Ensuite, aller le / la coucher.

 …

 

4)    S’il/elle a perdu son nounours fétiche, le border le soir en lui disant combien doudou doit être triste tout seul sans lui dans ce froid hivernal. L’embrasser sur le front, et le / la laisser méditer là-dessus

 Le 15 juin dernier, la bimbo Kim Kardashian –pur produit pas hallal (sex tape à l’appui) de téléréalité américaine- et son compagnon Kanye West annonçaient la naissance de leur petite fille prénommée North.

 

5)   Le mettre en garde contre les MST dès ses 6 ans, déclarations de Michaël Douglas à l’appui (sur l’origine de son cancer de la gorge), et lui glisser des préservatifs dans son cartable, entre son goûter et ses cartes Pokémon

.

6)   Lui demander souvent s’il / elle aime mieux papa ou maman, et faire semblant de pleurer sincèrement quand il / elle dit préférer l’autre. Résultat garanti.

 …

.

7)   L’emmener voir l’exorciste au cinéma, ou en tout dernier recours, l’obliger à écouter le dernier album de Jenifer, en l’attachant au radiateur

8)   Si vous êtes parent isolé et que vous cherchez l’âme sœur, impliquez-le/la dans vos recherches. Vous pouvez par exemple lui demander de tchatter sur Meetic à votre place, pour faire plus djeun’s, ou lui demander conseil sur vos tenues sexy pour sortir

Si vous êtes parent isolé et que vous cherchez l’âme sœur, impliquez-le/la dans vos recherches. Vous pouvez par exemple lui demander de tchatter sur Meetic à votre place, pour faire plus djeun’s, ou lui demander conseil sur vos tenues sexy pour sortir

Vu sur le net: « Top 35 des mères de marde »

 

9)   Lui dire que s’il / elle n’avait pas autant tardé à faire ses nuits, Papa et Maman seraient sûrement encore ensemble

10)   Vous auriez préféré une fille plutôt qu’un garçon ? Ou l’inverse ? N’hésitez pas à lui faire partager votre regret. Proposez-lui des vêtements et accessoires du sexe opposé, juste pour rigoler, puis dites-lui à quel point elle est beau ou il est belle, et que vous l’aimez.

 …

Cette liste est évidemment non exhaustive, j’aurais pu également vous parler du Strip Poker en famille ou de la bonne vieille claque sur le visage devant tout le monde, qui, d’après ce que j’ai vu au supermarché il y a quelques semaines, reste un classique qui n’a de cesse de traverser les générations.

Vous auriez préféré une fille plutôt qu’un garçon ? Ou l’inverse ? N’hésitez pas à lui faire partager votre regret. Proposez-lui des vêtements et accessoires du sexe opposé, juste pour rigoler, puis dites-lui à quel point elle est beau/ il est belle, et que vous l’aimez.

Je me pose juste cette question : si l’enfer est pavé de bonnes intentions, de quoi est donc fait le paradis? North West nous le dira peut-être un jour…

 

 

Je dédie cette chronique à tous les Jean Bonneau, Octave Ergébel, Marc Assin, Joe Bijoba et autres Teddy Ferrand, et surtout, A TOUS LES ENFANTS TROP SAGES… avec une pensée pour Christine Boutin qui semble ignorer qu’il y a du bon et du mauvais partout, indépendemment de notre orientation amoureuse.

Parce que mieux vaut en rire qu’en mourir…

Depuis longtemps déjà, on sait qu’il n’est déjà pas si confortable d’être « fils/fille de », ce n’est pas Laura Smet, Anthony Delon et encore moins Guillaume Depardieu (et pour cause) qui me contrediront.

Appeler sa fille Lourdes et lui interdire de s’épiler les sourcils = 15 ans d’analyse

 

 

 

Estelle Bee.