Monthly Archives: avril 2014

You are browsing the site archives by month.

Gattaz : l’ultime atome du Medef qui se prend pour Einstein…

Gattaz, l'ultime atome du medef qui se prend pour EinsteinNous pensions que Laurence Parisot avait battu des records d’impopularité avec ses faux airs de Vladimir Poutine, notamment quand elle s’est accrochée à la présidence du Medef, pareille à un vieux koala sur son eucalyptus, en essayant de faire voter un allongement de la durée de son mandat, mais nous étions bien loin de la vérité. Car il y a plus abject sur Terre que Laurence Parisot, Augusto Pinochet et Tf1 réunis.

Il y a …. son remplaçant Pierre Gattaz, le petit nouveau à l’avenir prometteur, et aux propos aussi décomplexés que les tenues de Miley Cirus.

Car dans ses dernières déclarations, on comprend aisément que notre nouveau président du Medef vendrait sa maman à une tribu de taxidermistes anthropophages si cela pouvait sauver la cause du patronat.

Ce que l’animal a de plus que les autres ??? Il sait convaincre.

Ainsi, pour donner plus de crédit à ses brillantes propositions (glanées par-ci par-là, y compris au parti socialiste, hein Pierre Lamy ?!) Pierre Gattaz, qui sait y mettre les moyens,  s’appuie désormais sur la Théorie de la Relativité d’Albert Einstein :

 

« Il vaut mieux quelqu’un qui travaille dans l’entreprise avec un salaire un peu moins élevé que le smic, de façon temporaire et transitoire, plutôt que de le laisser au chômage. »

 

Oui, vous avez bien saisi, Pierre Gattaz est une sorte d’Emile Louis qui demanderait à une jeune fille de 12 ans : « Vous préférez que je vous viole dans un sous-bois en vous laissant la vie sauve, ou que je vous tue après ? » ou le trafiquant d’organes qui poserait à la victime cet ultimatum : « Je vous prélève un seul œil, ou les deux… ? » Evidemment vu sous cet angle…

 

Ainsi, je me suis demandé jusqu’où la théorie de la Relativité pouvait trouver sa logique chez les français modestes, mais aussi chez les patrons du CAC40. Voici donc le jeu du « De nos jours il vaut mieux… »

Bientôt, la même photo avec Pierre Gattaz 😉

 

« De nos jours, il vaut mieux être payé 3 mois sur douze plutôt que plus jamais de sa vie. »

« De nos jours, mieux vaut se faire saisir tous ses biens matériels, plutôt que ses enfants (sauf s’ils sont moches évidemment) »

« De nos jours, il vaut mieux boire son urine que ne pas boire du tout »

« Et il vaut mieux manger des chips à l’huile de palme et devenir obèse plutôt que mourir de faim »

(Car de toute façon, mieux vaut avoir une culotte de cheval qu’une croupe de jument 😉 )

 …

« Aujourd’hui, mieux vaut avoir des fins de mois difficiles que des débuts de mois inexistants »

« Il vaut mieux quelqu'un qui travaille dans l'entreprise avec un salaire un peu moins élevé que le smic, de façon temporaire et transitoire, plutôt que de le laisser au chômage. »

« De nos jours, mieux vaut se faire ponctionner de toutes parts jusqu’à ce qu’il ne reste rien, que ne rien avoir à prélever »

« De nos jours, mieux vaut s’habiller Made in China qu’aller bosser à poil »

« De nos jours, mieux vaut se prostituer pour pas grand chose, que ne rien faire pour rien »

En somme, « de nos jours, mieux vaut avoir une vie misérable que ne pas vivre du tout », selon Pierre Gattaz.

Car il y a plus abject sur Terre que Laurence Parisot, Augusto Pinochet et Tf1 réunis.  Il y a …. son remplaçant Pierre Gattaz, le petit nouveau à l’avenir prometteur, et aux propos aussi décomplexés que les tenues de Miley Cirus.

Ne vous y trompez pas, c’est en bon père de famille qu’il nous rappelle–et on l’en remercie- que « le mieux est l’ennemi du bien », en sachant merveilleusement bien mettre le malheur en perspective pour aggraver un dénivellement vers le bas qui inquiète même le FMI !!!

 

Mais ne criez point au scandale ! La théorie de la Relativité atteint TOUTES les couches sociales, y compris celle de Monsieur Gattaz (où « le peu est l’ennemi du bien »), surtout lorsqu’il se dit, en se rasant le matin, que :

 

« De nos jours, mieux vaut voyager en Classe Business dans un vol Paris-New York que partager son accoudoir avec un obèse suintant qui bouffe des chips dégueu »

« De nos jours, mieux vaut garder pour soi les bénéfices de son entreprise que les partager avec tous ces culs terreux qui font que la boîte existe »

 » De nos jours, mieux vaut enfler les gens en leur expliquant que la misère c’est mieux que rien, plutôt que les enfler en leur disant : « Tiens, prend ça vilain! » »

 …

« De nos jours, il vaut mieux voter sa propre augmentation de salaire de 40% entouré d’un chorum de lèche-culs, que quémander 30 euros à un patron qui vous rira au nez en vous demandant : « What else ???!!! » »

« De nos jours, mieux vaut mettre ses économies dans des sociétés fictives offshore qu’en rendre une partie à la communauté qui nous a permis d’en arriver là »,

Pierre Gattaz

« BREF, de nos jours, mieux vaut être une Raclure Affichée, plutôt qu’une Raclure Ambiguë. »

 

Question de Relativité….

 

 

Et si l’on s’indignait ???