Monthly Archives: septembre 2014

You are browsing the site archives by month.

Ouvrez ouvrez la cage aux hamsters….

On le croyait à demi fossilisé dans le permafrost sibérien mais Gégé revientOn le croyait à demi fossilisé dans le permafrost sibérien, et à dire vrai, il ne nous manquait pas. Nous avions même oublié son existence. Mais pourtant…

IL REVIENT

Non, ce n’est pas de Staline que je vous parle, mais bien du délicieux GERARD DEPARDIEU. De quoi faire monter les larmes aux dieux…

En effet, nous sommes tous plus ou moins tombés récemment sur cette publicité pour Canalsat, qui, altruiste, s’est apparemment donné pour mission de réintroduire une espèce dans son milieu naturel, après un an de captivité dans une Lada immatriculée Belgium. Moche.

Prudente, l’équipe Canalsat a bien saisi que toute réintroduction doit se faire en douceur. C’est pourquoi seule la voix de la bête nous apparaît clairement, émanant, charretière, du corps d’un… hamster. En peignoir Pardonnez la tenue, je sors de la douche, de surcroît. . Classe. Ainsi, lorsque le public se sera à nouveau familiarisé avec les vociférations incohérentes du gros Gégé, il est fort probable qu’une réintroduction physique (dans tous les sens du terme d’ailleurs 😉 ) soit programmée. Mais voyez plutôt:

Image de prévisualisation YouTube

Toutefois, on peut être amené à se demander combien Monsieur Depardieu, fort grossier envers les français qui l’ont conduit au succès, a été payé pour cette publicité, histoire de connaître le prix de la dignité. A-t-il exigé son cachet en roubles, en euros ou en graines ??? Interrogeons-nous également sur l’immense respect que témoigne Canal envers les français qui payent leurs impôts en France (ce n’est donc pas M. Thévenoud qui s’en sentira offensé)

Mais par-delà la critique vicieuse et gratuite à laquelle je m’adonne ici, il faut reconnaître que Canalsat nous donne ici une grande leçon de biodiversité. Sans le gros Gégé, il manque un maillon à la chaine alimentaire. Mais en le réintroduisant pro-gres-si-ve-ment, on habitue la masse de brebis aux cris du prédateur. Ainsi, ce dernier n’aura même pas besoin de montrer patte blanche pour se retrouver à nouveau accueilli dans la bergerie. Espérons toutefois que les brebis auront meilleure mémoire que les poissons rouges du fisc.

Et, puisque la biodiversité est l’affaire de tous, je propose à BNP Paribas, LCL, Société Générale, Carrefour, SFR, LVMH, et toutes les autres multinationales qui égorgent les brebis, de faire un geste pour l’environnement en réintroduisant tous les affreux tombés récemment en disgrâce. Pourquoi ne pas réinsérer Monsieur Cahuzac en fourmi, Frigide Barjot en VIeille Pie, DSK en lapinou, Brigitte Bardot en bébé phoque, Christine Boutin en tyrannosaure, Gad Elmaleh en écureuil, et Jean-François Copé (qui ne supporterait pas d’être « à poils ») en requin tigre.

Attention toutefois, il demeure évident que ces espèces (de c…) ne pourront pas être réintroduites dans le même milieu. Il paraitrait en effet que le phoque ne peut cohabiter avec la vieille pie et le tyrannosaure sous peine d’extermination totale de l’espèce. Préférez les placer avec le petit lapin blanc, à condition de lui ôter ses piles Duracel…

Nous sommes les 99%, nous avons le pouvoir de dire NON.

 Ce soir-là j’ai compris que par la force des choses, cette fille, reflet de beaucoup d’autres avait été mondialisée, lobotomisée puis robotisée. Et qu’on l’avait programmée pour parler, séduire, convaincre, et écraser l’autre. Ne pas cheminer. Ne pas creuser. Juste faire du fric. Du fric elle en a. Mais elle n’est riche de rien. Juste être au top. Pour mieux se jeter dans le vide. Elle sait animer une réunion en anglais, Powerpoint à l’appui, mais elle ne sait pas demander son chemin dans la même langue. Ni comprendre des chansons.

Estelle Bee.