Monthly Archives: août 2015

You are browsing the site archives by month.

Emmanuel 2, bientôt dans vos salles.

 

Emmanuel 2, bientôt dans vos salles

Amis cinéphiles, ressortez vos lunettes 3D du placard, car EMMANUEL II arrive enfin sur vos écrans. Sans son fauteuil de rotin, mais plus voluptueux, plus lascif, plus coquinou, plus pervers, mais surtout plus entreprenant que jamais…

Rappel du premier volet

Un jeune homme  de bonne famille qui rêve de devenir financier choisit la banque Rotschild pour perdre son virginal altruisme et se faire déniaiser par de vieilles peaux d’hermine, de jaguar et de bébé phoque. Un beau jour, il est appelé au secours par François de la Courbe Molle afin d’administrer un peu de viagra dans la doctrine du parti des déguenillés. Poussé par le fantasme non assouvi de trousser les classes inférieures, et ce,  depuis que sa blonde tête avait frôlé par inadvertance le sein lourd de Mercedes, la femme de ménage du sixième étage de l’hôtel particulier où il coula une enfance heureuse, Emmanuel accepta, fébrile, l’indécente proposition. Pourtant, le job s’avéra moins sexy que dans ses rêves. Un soir où il avait veillé tard au palais afin d’échafauder des plans pour que ses graveleuses et surdimensionnées propositions glissent comme une lettre à la poste, il surprit les gémissements étouffés de Manu El Macho qui s’adonnait à une lecture active des magazines L’entreprise, Investir et The capitalist dans l’intimité de son bureau, en susurrant Mhumm j’aime l’entreprise, avec une régularité frénétique. C’est ainsi que dans le plus grand secret, le jeune Emmanuel retourna à ses premiers émois en compagnie de son presque homonyme, boursicotant à l’envi et écumant les visites virtuelles d’entreprises dès le soir venu, sur un fond musical de Franky goes to Hollywood

 

Emmanuel 2, le pitch

Dans ce deuxième volet, Emmanuel, las de devoir cacher ses vices, décide d’exhiber son désir capitaliste et libre-échangiste à travers son admirable verve. Ainsi, après avoir dévoilé au Medef ses ardentes aspirations une première fois – « Vous avez l’amour, et vous avez les preuves d’amour » – Emmanuel, certainement troublé cet été par la lecture de Cinquante nuances de Grey, craque et décide de retirer sa ceinture Armani, et de flageller publiquement l’organe du parti socialiste:

« La gauche a cru que la France pouvait aller mieux en travaillant moins, c’était des fausses idées »

Cette exhibition fait valser les rapports qu’il entretient avec Manu el Macho, qui, plus finaud, a compris tout l’intérêt de poursuivre son oeuvre par des chemins plus étroits et tortueux, sans se faire gauler en flagrant délit de gaullisme décomplexé. Manu s’en retourne seul à ses magazines et autres tutoriels pour entrepreneurs de plus de 18 ans. Emmanuel est désavoué mais enfin lui-même. Il peut à présent toucher le Saint Graal en pénétrant dans les soirées très privées du CAC40 où il se fait appeler « The little Pompidou », et dont les membres le plébiscitent désormais les yeux fermés à chaque fois qu’il dégaine sa cravache en vagissant: « Tu l’aimes, hein, mon 49.3!!! ».

 

Comme quoi, on peut biaiser à tout va, tant qu’on a la bonne étiquette 😉

Amis cinéphiles, ressortez vos lunettes 3D du placard, car Emmanuel 2 arrive enfin sur vos écrans. Plus voluptueux, plus coquinou, plus lascif, plus pervers, mais surtout plus entreprenant que jamais.

 

A nous d’écrire la suite….

 

 

Estelle Bee.