Normal Zombie Apocalypse

zombiehollandeIl s’était auto-proclamé chasseur de Zombies au cours de l’hiver 2012, en mentionnant dans un discours percutant, « l’Adversaire sans visage » ni âme qu’il traquerait avec acharnement.

Comme chacun sait, le Zombie est un mort-vivant qui n’a qu’une seule obsession: se goberger salement de viscères humains jusqu’à satiété. Les personnes mordues deviendront à leur tour des zombies affamés d’entrailles humaines et ainsi de suite. François Hollande avait ce jour-là clairement identifié l’ennemi: LE MONDE DE LA FINANCE. Si bien que nous l’imaginions déjà armé d’un sabre, à couper des têtes partiellement décomposées avec la détermination et la loyauté en sautoir. (Car la seule façon de tuer un zombie est de viser le crâne, le libre choix de l’arme est laissé au héro).

Dans le manuel du traqueur de zombies, il est fait mention de quelques rarissimes cas humains naturellement immunisés contre les morsures, et je ne pense pas me tromper en affirmant que beaucoup voyaient l’Élu en lui.  Mais depuis quelques mois, un air d’épouvante souffle sur l’Elysée et cette question, dans tous les esprits, peine à filtrer tant on craint d’être mordus à notre tour:

« François Hollande est-il devenu Zombie après s’être fait mordre par la Finance? Ou au contraire, doit-on continuer à lui faire confiance dans sa traque des Morts-Vivants??? »

.

Car quiconque ayant déjà vu des films de Zombies aura forcément remarqué qu’il y a toujours un passage, vers la fin, où le héros coupeur de têtes finit par se faire mordre. Dans ce cas-là deux scénarios sont possibles dans les minutes qui suivent: soit il n’a pas tout de suite conscience qu’il a été contaminé, et revient taper la discussion à ses protégés (planqués) comme si rien n’était:

     – Au fait qu’est-ce qu’on bouffe ce soir? J’ai une furieuse envie d’andouillettes!

Soit il se rend compte qu’il est devenu mort-vivant, mais il tente de le cacher à ses acolytes pour ne pas se faire trucider à son tour:

     – Quoi mon visage? Nooon c’est juste un orgelet et un peu de sauce tomate de ce midi…

zombie H

Alors, pour en avoir le coeur net, j’ai fébrilement recherché les signes qui nous permettrons de savoir si notre Président de la République est toujours normal ou déjà zombie. Voici ce que j’ai trouvé:

 

1. Eclat de violence

« Les zombies ou personnes infectées, sont motivées uniquement par l’appétit, la chair fraîche, et attaquerons toute personne, y compris les propres membres de leur famille. »

Quiconque ayant suivi la vie privée de notre Chef de l’Etat ses dernières semaines s’inquiètera de ce premier critère, la chair fraîche semblant en effet être son premier leitmotiv en ces temps de crise, surtout dans ses supporters politiques. A cette inquiétude s’ajoutera cette question de François Hollande devant caméra au salon de l’agriculture après avoir déjà englouti au moins 6 saucissons et trois tomes des Pyrénées:

     – Alooors, qu’est-ce que j’ai pas encore goûté???

 

2. Perte de mémoire et de la parole

« La caractéristique principale des personnes infectées et transformées en zombies est de ne plus pouvoir communiquer verbalement, juste par quelques grognements… »

Il est vrai que depuis l’inversion de la courbe des ventes du magazine Closer (à défaut de celle du chômage), François Hollande ne s’est plus beaucoup exprimé publiquement. Prémices de la zombification???

« Ils semblent ne pas reconnaître les choses qui leur étaient familières (personnes, visages, lieux…).   Néanmoins, certains rapports (non confirmés) signalent des zombies qui tentent de retourner à leur ancienne habitation, preuve sans doute de quelques résidus de mémoire de leur ancienne vie humaine. » 

Cette caractéristique pose question depuis que notre président a été retrouvé en situation d’égarement, loin de son foyer, sur un scooter en plein Paris, le casque intégral étant peut-être une ruse pour dissimuler l’aspect Carpaccio de son nouveau visage. Quelques heures plus tard, ses résidus de mémoires le conduisirent à nouveau à l’Elysée quelque peu groggy.

« Un certain niveau de perte de Q.I. accompagne les symptômes de cette maladie » est le critère qui semblerait le plus aiguiser les soupçons. Car il y a deux ans Monsieur Hollande élaborait son champs d’action en ces mots:

« Avant tout, je vais vous dire qui est mon adversaire, mon Véritable adversaire :

Il n’a pas de nom,

Pas de visage,

Pas de parti,

Il ne présentera jamais sa candidature,

Il ne sera donc pas élu,

Et pourtant il gouverne:

Cet Adversaire c’est le Monde de la Finance. »

Aujourd’hui, on apprend que François Hollande multiplie les accords avec le patronat et appelle désormais  « charges sociales » ce qu’il nommait jadis « cotisations sociales ». Entre autres promesses non tenues, il n’obligera pas les banques françaises à sortir des paradis fiscaux. Syndrome de Stockholm ou réelle contagion?

.

3. Perte de coordination

« Un des autres effets notables de ce syndrôme de zombification est la perte de coordination physique. Néanmoins, méfiez-vous car les Zombies restent encore capables de quelques mouvements brusques !  » Et ce n’est certainement pas Julie Gayet qui contredira cela. Enfin j’espère… L’on regrettera juste que les quelques sursauts restants n’aient pas été utilisés dans le projet de Grande réforme Bancaire.

 

Transmission et traitement de la maladie de zombification

Il semble désormais clair que les morts-vivants s’attaquent à tout être humain normal ayant des ambitions politiques de haut rang. Il est donc recommandé que vous gardiez vos distances des zones où vous savez que les zombies se trouvent pour éviter toute contamination.

« Aucun remède ou vaccin n’est connu à l’heure actuelle. Mais des professionnels de santé, indiquent qu’ils sont capables de traiter plusieurs des symptômes et sont en train de tester un anti-dépresseur afin de contrôler les pulsions violentes des personnes infectées. »

 

Normal Zombie Apocalypse II, le retour?

La question qui se pose enfin, c’est de savoir si François Hollande n’est pas tout simplement un stratège génial qui feint d’avoir été mordu, et joue les infiltrés pour mieux surprendre lors d’un deuxième volet qu’on intitulerait The revenge of Normal Zombie. Il cohabiterait ainsi avec les morts-vivants en totale immersion, afin de s’imprégner de leurs us et coutumes, se forçant à manger des intestins grêles et feignant de rire de leurs blagues putrides en expectorant de grosses glaires rougeâtres entre deux grognements. Enfin, il parviendrait à obtenir sa revanche en se retrouvant candidat contre Marine Le Pen au second tour, et profiterait de ses 73% pour tomber le masque, et trucider, dans une hargne bestiale, toutes les faces de Carpaccio à la Kalashnikov. On s’y croirait presque non?

Alors? Zombie ou Normal? A vous de juger…

Image de prévisualisation YouTube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation