Gad El Walou et son compte en cieux

Gad el Walou et son compte en cieuxBon sang que Costa-Gavras a eu la main heureuse en choisissant Gad Elmaleh pour tenir ce premier rôle (de composition) de banquier retors et sans scrupule, dans son film le Capital en 2012, qui présente la crise économique actuelle comme avant tout une crise morale des financiers. Je ne tiens pas particulièrement à répéter ce qui a été écrit par deux fois sur ce blog concernant notre bon Gad depuis qu’il a fermement soutenu, via twitter, le gentil Depardieu quand les vils médias l’ont attaqué au sujet de sa vilaine fuifuite fiscale au pays de la moule-frite.

Intéressons-nous à ce qui est VRAIMENT étonnant dans cette affaire: la stupéfaction générale qui a fait suite à l’annonce de sa détention du fameux filet garni en Suisse.

Cela signifie donc que malgré le fait que le bougre filait du mauvais cachemire depuis quelques années, notamment en faisant le guignol pour LCL en boucle sur toutes les chaînes, les gens croyaient ENCORE en lui??? Comment expliquer que l’on confierait les yeux fermés son nouveau-né à un type comme Gad Elmaleh (perso, je lui confierais bien ma belle-mère), alors qu’il nous semblerait impensable de confier les clés de sa Twingo 1ère génération à un Jean-François Copé?

 

La technique du fidèle écuyer

Appelée aussi technique du Jacquouille ou du gentil baltringue, ce procédé hérité des romans de Chevalerie vise à user de fausse modestie voire d’une autodérision qui frise le sadomasochisme, afin de mettre l’interlocuteur en confiance. Gad Elmaleh a séduit un public de gens « normaux » qu’il a conforté dans sa normalité. Ses sketches sur Le Blond, mec, gendre et père idéal, tant d’un point de vue physique que moral, avec comme antihéros sa propre personne, agissaient comme un baume décomplexant sur les vrais gens, et pour le coup, sonnaient juste, en plus de créer une véritable complicité entre l’artiste « normal » et la France d’en-bas. Ou d’en-dessous 😉

Alors, lorsque Le Brun a commencé à prendre son melon pour une pastèque, le public a fermé les yeux. Que voulez-vous, les honnêtes gens sont gentils, par définition, et s’extirpent difficilement de leur zone de confort. Ils se sont même réjouis de son union princière sur le rocher, preuve qu’une princesse peut accorder sa blanche main -entre autre- à l’humble palefrenier, preuve (donc) que le conte de fée peut sonner à n’importe quelle porte, mais blindée de préférence.

 

Manifestement Plus à l’aise dans le rôle du financier que celui du blond…

 

 

J’ai glissé, chef…

La question que l’on peut se poser à présent (mais bon, on n’est pas obligé hein!)  est évidemment:

Qui est vraiment Gad Elmaleh?

Ne serait-il pas encore et toujours ce brun complexé, finalement coincé entre rêve et réalité, et qui, malgré tout ce que la vie pourra lui apporter de richesse, de reconnaissance et d’amour, ne pourra jamais panser le sentiment de manque de son enfant intérieur, lequel viendra toujours gratter à la porte de son actuelle réussite avec ses petits ongles sales, pour lui souffler de mauvaises choses à faire? (Bon ça c’était pour l’aspect humain du problème hein)

En d’autres termes, et par ses actes manqués, Gad Elmaleh ne serait-il pas le nouveau Jean Lefebvre, alias Pitivier dans La Septième Compagnie pour accumuler autant de gaffes en si peu de temps?

Son doigt n’a-t-il pas ripé sur la touche « entrée » de son clavier, début 2013,  lorsqu’il a attaqué Torreton et sa lettre ouverte à Gérard Depardieu en des termes si révoltants « C’est pas en tapant sur les grands qu’on entre dans leur cour. Je comprends ton mal de notoriété, mais tu es si petit…« . Et cette hypothèse est d’autant plus probable qu’il supprima sa publication quelques minutes plus tard… N’a-t-il pas encore malencontreusement glissé quelque semaines plus tard -et encore sur Twitter- lorsque qu’il souhaita « Une longue vie aux restos du coeur« ???

J’ai glissé, chef!

Son stylo n’a-t-il pas juste glissé, début 2014, lorsqu’il a signé ce sirupeux contrat avec LCL, banque justement dénoncée pour son absence totale de morale dans le livre que Costa-Gavras a adapté pour son film Le Capital dont il avait tenu le rôle principal?

J’ai glissé, chef!

Et si ça se trouve, Gad El Walou n’a pas réellement voulu entuber le fisc français, ainsi que tous les pigeons qui l’aimaient beaucoup et qui, eux, se font taxer à la régulière, ou qui ne se font rien taxer du tout, mais pour les bonnes raisons. Non, Gad n’a pas du faire exprès. Il a sûrement glissé en plein trekking entre la France et la Suisse (on avait omis de lui préciser que les mocassins Hermès en cuir d’autruche étaient inadaptées à la rando), et son sac-à-dos chargé de billets qu’il pensait redistribuer aux plus démunis a dévalé une montagne pour aller s’écraser devant un guichet d’HSBC.

J’ai glissé Chef!

Image de prévisualisation YouTube

 

Pour finir, on a vu pas mal défiler sur la toile l’information selon laquelle Gad Elmaleh avait nié avoir un compte à l’étranger. Mais en regardant attentivement l’interview en question, on se rend compte que notre piètre comédien, visiblement gêné, balaye la question du compte en Suisse d’un médiocre jeu de mots: « De Contentieux, non, pas encore! » (voir vidéo ci-dessous)

Image de prévisualisation YouTube

Devant cette mollesse dramaturgique, impardonnable pour un comédien du Cac 40, invitons donc tous les réalisateurs engagés à faire preuve d’audace en engageant de vrais acteurs comme Jérôme Cahuzac, qui lui, a assumé sa stature de blond jusqu’au bout. Soyons certains qu’il saura nous faire vibrer dans les salles parisiennes, provinciales et même transalpines.

Mais au fait, qu’y a-t-il donc de pire qu’un blond finalement? Sans conteste, un faux brun. Ou un faux blond, on ne sait plus trop…

 

Par le choix de notre vie culturelle, indignons-nous!

 

Estelle Bee.

 

Pierre – Feuille – Ciseaux: LA FEUILLE ENVELOPPE LA PIERRE.

la feuille enveloppe la pierre.

Mieux vaut en rire qu’en mourir…

 

Alors qu’hier, des hommes sont morts atrocement pour nous avoir procuré ce plaisir de rire de tout, et surtout de l’absurdité qui absorbe notre monde, je me reprends mon propre slogan en pleine face.

 

Depuis ma plus tendre enfance, j’ai toujours trouvé les règles du Shifumi, le jeu PIERRE- CISEAUX- PAPIER complètement illogiques. Surtout parce que la feuille enrobe la pierre. Comment une pauvre feuille isolée du reste du feuillage, et donc cliniquement morte, peut-elle se refermer sur elle-même pour envelopper une pierre mille fois plus lourde qu’elle? Il me semblait en fait que la pierre était INVINCIBLE. Parce que lourde. Parce que froide. Parce que contondante, mutilante. Parce que la pierre n’a pas d’artères, pas de poumons, pas de coeur. (Mais au fait, une pierre se moque-t-elle de sa semblable anormalement émotive en lui lançant qu’elle a un coeur d’humain?)

 

Toujours est-il que bien souvent, dans la cour de récréation, je choisissais la pierre en arborant fièrement mon petit poing fermé de combattante, Et bien que mauvaise perdante à l’accoutumée, j’acceptais mieux la défaite lorsque j’avais opté pour la pierre, que pour les ciseaux ou la feuille. Pourquoi? Simplement parce la pierre était la seule arme qui ne finissait pas complètement brisée dans le combat. Elle pouvait briser les ciseaux, qui eux-même pouvaient mutiler la feuille, mais la feuille, qui pourtant « gagnait la pierre » n’endommagerait jamais son intégrité physique. Elle se contentait de « l’envelopper ». Et dans mon esprit de fillette, « entourer », « enrober », « envelopper » étaient des termes dédiés à la douceur, à l’accompagnement, au réchauffement. Finalement, ce n’était pas une vraie défaite, car la pierre, au fond, s’en sortait toujours à bon compte.

 

A la rigueur, je pouvais concevoir que la feuille – pas n’importe quelle feuille hein, il fallait que ce fût une feuille bien plus maligne que les autres, une feuille au destin hors norme, une Élue- puisse recouvrir intégralement la pierre, de façon à ce que plus personne ne sache qu’elle était une pierre, et qu’elle ne puisse plus jamais vivre sa vie de pierre, puisque dépossedée de son apparence originelle (un peu comme Ophélie Winter, mais en moins moche). Mais elle ne pouvait pas être mortellement étouffée par la frêle feuille, puisque ne possédant pas d’artères, de poumons, de coeur, elle était donc impossible à asphyxier.

 

De courageux combattants ont employé si fort leur vie à brandir des feuilles qu’une pluie de pierres tranchantes s’est abattue dans leur dos, à la déloyale. Toute forme d’écriture engagée n’a pas vocation à tuer, mais prétend accompagner dans la réflexion. On ne combat pas avec les mêmes armes que son adversaire, d’autant que bien informé, cet adversaire peut devenir un allié: une pierre enveloppée de feuilles qui dévalera le Mont Jihad, emportant dans sa course toutes les autres pierres qui se trouveront sur son passage en leur disant modestement: « Tout comme toi, moi aussi, je buvais leurs prédications. Mais ça, c’était avant. Viens avec moi mon frère, que je t’explique! »

Je suis Charlie, et je t'emmerde

Enfin, lorsque l’on a ajouté le fameux PUITS au jeu Pierre- Ciseaux- Papier, on s’est enfin rendu compte, vu que seule la feuille gagnait le puits en le recouvrant, qu’elle seule pouvait lutter contre le néant et l’obscurité. Autrement dit, contre l’obscurantisme, l’inculture, le fanatisme, la désinformation, la manipulation des données, la barbarie et l’appropriation de l’intégrité morale d’autrui.

 

Au final, c’est la feuille qui est invincible. Et c’est parce que la feuille est plus forte que la pierre qu’on tente de la lapider, parce que la pierre n’a pas le dixième du talent de la feuille pour transporter les esprits.

 

Écoliers, apprenez vos leçons.

 

Parents, accompagnez-les.

 

Gens civilisés, lisez, remplissez des feuilles, semez vos boutures, et plantez-les dans tous les jardins.

 

Fanatiques, par cet acte, vous n’avez fait que décupler l’élan satirique du Pays des Lumières. Vous avez fait trembler la feuille, mais jamais vous n’abattrez la forêt

 

Détracteurs ou moqueurs du slogan « Je suis Charlie », juste pour vous la jouer Réac’, je vous emmerde.

 

Musulmans, cathos, juifs, athées, bouddhistes, hindouistes, et Justinbieberistes de France, indignons-nous ensemble!!!!!

 

Estelle Bee.

Les Miss qui avaient l’oeil du tigre (sur les fesses)

les miss ont l'oeil du tigre (sur les fesses)C’est devenu une tradition sur ce blog, et on n’y a pas coupé cette année. Je parle bien de la cérémonie prestigieuse de l’Election de Miss France 2015 qui m’a coûté un samedi soir, et a fortiori un dimanche matin, puisque j’ ai du l’enregistrer, capitulant lamentablement au bout d’une heure et demi de paillettes et de camaïeux de rose à donner la nausée au plus fervent lecteur – ou au caniche royal- de Barbara Cartland.

Jean-Pierre Foucault, qui présente la cérémonie depuis 20 ans – sans pour autant avoir réussi à pécho un seul spécimen de sa carrière, pas même une Miss Auvergne- nous annonce triomphalement, accompagné d’une Sylvie Tellier au visage mi-Bowie, mi-Hibernatus, que cette année, les Miss présenteront des tableaux sur le thème du Cinéma en ces mots:

« Nos 33 heroïnes et actrices glamour vont vivre le rôle de leur vie, et vont vous emporter ce soir. » Où ça? On ne sait pas trop, et c’est ce qui fait un peu peur je dois dire…

Et c’est alors que le Président du jury de « prestige », Patrick Bruel, que l’on a réchauffé cette année puisqu’il s’était déjà attelé à cette tâche en 2007, déclare la Cérémonie ouverte. Emotion. Je dois avouer qu’à ce moment-là, et je ne pense pas être la seule à l’avoir remarqué (je l’espère du moins), mon regard se fige immédiatement sur le pantalon incroyablement -indécemment même- moule-prunes de Patriiiiiiiiiiick qui nous laisse à penser qu’il a dissimulé la hotte du Père-Noël pleine de joujoux dans son slip ce soir.

Le jury cette année tapait bien haut dans le glamour: Laure Manaudou (en débardeur dos nageur, comme sa concurrente la nageuse Camille Muffat l’an passé, puisqu’apparemment c’est une tradition au Comité Miss France), le classieux Jean-Luc Reichman, la très sobre et élégante Shy’m, Stéphane Rousseau et l’ex Miss déchue Valérie Bègue – qui apparemment était passée chez l’orthophoniste- et qui a su titiller dangereusement la libido de Patriiiiiiick toute l’émission durant.

La chanteuse Shy'm a rejoint cette année le Jury haut de gamme

La chanteuse Shy’m a confirmé le caractère haut de gamme du Jury cette année

Les Miss, des filles like us!

Comme l’an dernier, le comité Miss France a souhaité miser sur le NA-TU-REL en offrant à la plèbe un spectacle de Miss en osmose avec leur milieu naturel, un peu comme dans Avatar. Enfin presque. Car autant l’an dernier, les demoiselles avaient la dure tâche de déambuler gracieusement sur des talons aiguilles rouges de 12 centimètreS sur des terrains argileux, sablonneux, ou dans les caillasses,  autant cette année, on a fait le choix de RES-PEC-TER le décor, pour certainement éviter ce côté « film interdit aux moins de 18 ans » dans lequel l’on s’attend à l’arrivée fortuite de quelque paysan bourru venu faire sa toilette mensuelle dans la rivière, et découvrant la donzelle alanguie… bref, vous connaissez la suite 🙂 Nous découvrirons ainsi nos pucelles chaussées de ballerines, de bottes en caoutchouc, et même de Rangers pour l’occasion! Pourtant, chaussures mises à part, tous les clichés sont restés de mise:

Des très gros plans sur les quenottes des Miss, qui s’étaient certes toutes très bien brossé les dents: pas une feuille de basilic pour Miss Provence ni un filament de choucroute pour Miss Alsace, ce qui renforçait bien l’effet pouliche de l’élection.

Miss Tahiti était toujours inconfortablement allongée sur un cocotier penché, une fleur de Tiaré dans les cheveux, Miss Réunion, Ingreed Mercredi, était suspendue à un Palétuvier (en attendant Vendredi, ou peut-être Godot, après tout qu’en sais-je…), et Miss Alsace, Alyssa Würtz, déambulait sautillante dans les cépages de Gewurztaminer. Miss Midi-Pyrénées, toujours égale à elle-même -mais peut-être est-ce la même chaque année- nous a ressorti son speech sur la beauté de sa région avec son éternel accent Ô mon Pais Ô Toulouseuh, et Miss Bretagne n’a rien perdu de son saillant téton sous le crachin glacial, d’autant qu’elle s’appellait Maëliss Bonnet, et ça, ça ne s’invente pas.

les miss2

 

 

Miss France 2015 VS Téléthon

 

Précisons que cette année encore, l’élection de Miss France concurrençait sérieusement la grande soirée du Téléthon sur France 2. Pourtant, un vent de générosité sincère soufflait sur le plateau de Tf1.

Car le petit changement cette année se trouvait dans le fait que les demoiselles à l’écharpe avaient encore plus envie que d’habitude de lutter contre des fléaux comme le Sida, les Tsunamis ou la mycose de l’ongle, au point d’envisager de faire coïncider leur altruisme avec leur orientation professionnelle.

Ainsi, Miss Aquitaine nous confia, après avoir pris grand soin de préciser, vêtue d’un coquin petit bikini, qu' »une Miss ne peut pas tout miser sur son physique », qu’elle comptait dédier sa carrière professionnelle à la recherche contre le cancer.

Miss Alsace, greffée du coeur durant son enfance pour le coup, nous présenta son projet associatif visant à accélérer les greffes d’organes.

Miss Orléanais quant à elle, réfléchissait activement à s’investir dans la recherche sur les maladies rares.

Miss Nord-Pas de Calais, plus ambitieuse, envisageait pour sa part de lutter contre le cancer ET faire construire des écoles en Afrique (c’est peut-être ce qui lui valut son sacre)

Mais le monopole du coeur revient sans aucun doute à Miss Martinique qui, elle, caresse le doux rêve, depuis sa plus tendre enfance, de devenir HUISSIER DE JUSTICE!!!

miss5

.

Hommage au 7ème art

Laissez-moi enfin vous faire rêver en vous dépeignant quelques tableaux présentés par mes 33 copines:

Le bon, la brute, et le truand fut le thème du premier défilé où l’on a pu voir nos grandes actrices se mouvoir sur un morceau irrésistiblement rock –I feel like a woman de Shania Twain- qui réclame forcément une prestation corrosive peu compatible avec l’Univers de Barbie. Par contre, on a certainement omis de préciser aux jeunes femmes que corrosif devait s’entendre au sens figuré, et non remuer le haut de son corps avec la grâce d’une râpe à fromage articulée.

L’annonce du tableau L’Odyssée de l’espace me fit croire trois secondes que les Miss allaient défiler en scaphandre. Mais Ô déception, elles déambulèrent en tenues moulantes avec épaulettes de Spock intégrées.

Le tableau West side story fut quelque peu égratigné par une accélération malencontreuse de l’image qui donna l’impression que Benny Hill et son pote le petit vieux chauve allaient se lancer à la poursuite des donzelles, pourtant si classieuses avec leurs boucles d’oreilles en forme de cerises, fraise, mûre ou raisin (pour Miss Alsace).

Mais mon préféré parmi les sept fut sans doute le tableau Panthère rose qui s’ouvrit sur une brochette de 33 maillots de bain roses une pièce ornés d’une queue qui partait de la nuque jusqu’aux pieds. Les Miss étaient affublées de mignonnes petites oreilles de métal et envoyaient de faux coups de griffes carrément mollaçons (pour ne pas avoir l’air de catins, je présume) en lançant des GRRRRRRR vraiment affligeants. Comme dirait Patriiiiick: « Mais QUI a le droit d’faire ça??? » à des jeunes filles innocentes?

Mais ce n’est pas tout. Car figurez-vous que dans ce tableau se cachait une surprise. Et lorsque les Miss se retournèrent, le public ébahi put découvrir que le maillot de bain rose sur le devant dissimulait sur le derrière une ÉNORME TÊTE DE TIGRE à effrayer Félindra elle-même! Sur les fesses, oui oui! Et c’est sans nul doute quand les Miss firent volte-fesses  toutes en même temps pour remonter l’escalier, que le jury a pu délibérer sur la plastique des 33 filles, vu que la tête de tigre n’avait pas la même forme ni envergure selon le modèle. Certains tigres semblaient même avoir été un peu aspirés, ce qui leur donnait de faux airs de chats Siamois aux yeux rapprochés. Moche. Pourtant il faut le reconnaître, ce soir-là, les Miss avaient l’oeil du tigre.

Les Miss ont l'oeil du tigre (collé aux fesses)

 

 Les phrases cultes

 

Quand j’ai été élue Miss Centre, tout le monde a rigolé, alors j’ai cru que j’avais dit une bêtise, mais en fait c’est ma spontanéité qui a plus aux gens. On va dire ça, oui.

Je suis sapeur-pompier, c’est le patron de la caserne qui m’a inscrite à l’élection de Miss Corse. Heu…….… Vous aussi ça vous inspire des trucs chelou?

C’est une épreuve redoutée par beaucoup d’entre elles, mais je vous propose de faire plus ample connaissance avec nos 12 finalistes. Jean-Pierre Foucault annonçant le Grand Oral.

« ……. …………… ….. ……… …… !!! ……….(……. .. ….) «  Miss Picardie adressant un message très applaudi aux sourds et malentendants.

J’ai 19 ans. Non, 20 ans. Heu… Oui. Je sais que la Nouvelle-Calédonie, c’est très loin pour vous, c’est pourquoi je vous propose de faire le choix de l’originalité.  Continue comme ça et tu feras du porte à porte pour Cetelem, petite manipulatrice!

Quand on a annoncé que j’étais élue Miss Midi-Pyrénées, il s’est passé pleins de choses dans ma tête: que j’étais Miss, et que j’allais participer à ce concours Oui, mais encore…? Ben non, c’est tout! Mais c’est déjà beaucoup 🙂

 

Pour information, l’émission se clôtura sur deux chansons qui résumèrent finalement bien la soirée. La première fut la B.O de La reine des neiges dont le refrain « LIBÉRÉE, DÉLIVRAAAYYYYY » annonça la fin d’un trop long calvaire, à savoir trois heures parfois insoutenables d’émission. Et la deuxième, LA chanson culte de Patriiiiiick alias Maître Prunille, Place des Grands Hommes, qui finalement, nous ramena du monde de l’éphémère à la Réalité. Donnons-leur donc rendez-vous dans dix ans, histoire de savoir si elles ont oeuvré contre le cancer ou autres catastrophes, construit des écoles, ou même expulsé des tas de vilains chômeurs en fin de droit…

Miss7

Ne regardez pas en-bas à droite, ça fait trop flipper…

 

Parce qu’il vaut mieux en rire qu’en mourir…

 

Estelle BEE.

Peut-on être jeune ET de droite aujourd’hui (sans déconner)???

Peut-on être jeune ET de droite aujourd'hui (sans déconner)???

Cartier-Bresson, 1969

Elle avait l’oeil humide et la voix chevrotante tellement elle en était émue. Et c’est avec une indicible fierté que l’une de mes amies, que nous appellerons Marianne ;), m’annonça que Loulou, son gentil mari, s’était enfin décidé à s’engager dans la vie politique en prétendant au poste de maire de sa petite bourgade de province. Et telle une Jacky Kennedy en herbe, elle passait en revue le contenu bien trop baba cool de son dressing avec un mélange d’inquiétude et d’excitation.

–       Tu vois, là, je vais devoir investir, parce que toutes ces couleurs, c’est plus possible ! Tous les conseils sont donc les bienvenus hein !

Elle me dit cela avec un petit clin d’œil complice qui me donna l’agréable sensation d’être une espèce de Carry Bradshaw à la mode de Caen (et surtout de quand ?). Cependant, cette résolution soudaine me dérangea quelque peu.

–       Mais ça ne te frustre pas d’abandonner un style qui te correspond complètement, qui est tout à fait toi, juste parce que Loulou va se saper pour distribuer des tracts au marché entre les saucissons d’âne et les grigris africains?

–       Non tu sais, c’est très sérieux ! Cela fait longtemps qu’il y pense. On en a parlé des nuits entières, tu sais. Et moi, je veux faire honneur à son engagement. Qu’est-ce que tu penses de ça ? Je les avais achetées pour les obsèques de ma tante, je ne les ai portées qu’une seule fois.

Elle fait glisser son pied dans une chaussure vernie absolument immonde à bout carré ornée d’une boucle sur le devant, un modèle que même Roselyne Bachelot trouverait mémère. J’essaye de garder mon sérieux.

–       Heu… Je ne suis pas sûre que ça te corresponde. Après tout, tu connais tout le monde ici, et tous les gens te connaissent telle que tu es. Pourquoi te travestir ?

–       Tu comprends, je ne pourrai plus porter ÇA !

Elle me tend un sarouel couleur moutarde délavé au niveau des genoux.

–       Heu, oui, effectivement, celui-ci, tu peux éviter ! Mais pas pour les raisons que tu crois !

Nous éclatons de rire. Et soudain, une question vient à mes lèvres, et je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi je n’ai pas commencé par cela. Suis-je devenue si superficielle ? Pensais-je détenir déjà la réponse ?

 

–       Mais Marianne, au fait, il se présente sous quelle étiquette ton homme ?

–       UMP.

–       UMP ? Pfffft, t’es conne !!!!

Je prononçai ces mots en me marrant comme une baleine défoncée au crack, jusqu’à ce que je comprenne, à l’impassibilité du visage de Marianne,  qu’en réalité, il ne s’agissait pas du tout d’une boutade. Merde ! L’image des affreuses chaussures vernies Méphisto vint soudain éclairer mon esprit – ou l’embrouiller, je ne sais plus trop- ainsi que l’improbable raie sur le côté et les chemises Vichy du jeune Loulou. Et c’est à cet instant que cette réflexion sortit de ma bouche :

–       UMP ? Mais pourquoi ???!! Il a tout juste 35 ans !

–       Heu… Je ne vois pas le rapport…

 

Évidemment, je ne me lançai pas dans une explication détaillée de ma pensée ce jour-là, d’autant que j’eus besoin de quelques semaines pour la faire décanter. Car tous les jours qui suivirent, cette grande question vint m’habiter :

 

« PEUT-ON, DE NOS JOURS, ÊTRE JEUNE ET DE DROITE ? »

 

Tout d’abord, il faut considérer que cette question n’a pas sa réciproque. Il n’existe pas, à ma connaissance (et heureusement), une frontière d’âge où l’être humain subit une transformation génétique qui le pousse inéluctablement à voter UMP, et ce, même s’il se nourrit vraiment très très mal. Mais pourquoi le fait de défendre des idées de droite quand on fait partie de la génération X ou Y confère tout de suite au jeune des airs de heu… vieux con ?

 

1.

Parce que le jeune a tout l’avenir devant lui.Le fait d’avoir du temps devant soi est source d’espoir d’un mieux-être dans un monde idéal et égalitaire. La désillusion, quant à elle, entraîne un repli sur soi, et une nostalgie de « sa période de gloire ». De là, nait le « c’était mieux avant », puis la hantise de la modernité, et la « peur du jeune » que l’UMP sait si bien exploiter via sa politique sécuritaire ultra-alarmiste.

2.

Parce qu’il a vu ses vieux trimer et si bienheureux de partir ENFIN à la retraite à 60 piges. De fait, il n’a pas forcément une envie transcendantale de se taper 5 ans de plus pour rembourser la dette de son pays.

3.

Parce que le jeune n’est pas censé se réjouir qu’un patron ait le droit de le jeter tel une petite crotte malodorante pour des motifs complètement fallacieux voire carrément inexistants, comme le demande si vivement le délicieux patron du Medef, Pierre Gattaz

4.

Parce que le jeune se souvient encore de ses camarades d’école, y compris de Kader et d’Elies avec qui il s’est bien marré en 4ème et 3ème, et que par conséquent, il ne ressent aucun froid dans le dos lorsqu’il croise un vilain sarrasin (dit « basané » par les vieux votants UMP)

5.

Parce que le jeune a quasiment toujours connu les « 35 heures », et que cette réforme -qui fut un progrès social pour ses parents- fait partie de sa « normalité ».

6.

Parce que le jeune a quotidiennement autre chose à foutre, normalement, que médire sur les homos, les étrangers et tous ceux que l’UMP montre du doigt dans sa croisade contre la perte des valeurs familiales et de l’assistanat. Le jeune a déjà bien assez à faire avec ses soucis de bouclage de fin de mois, de quête de baby-sitters en urgence, et d’ulcère de l’estomac.

Merci Ludo pour cette création;)

Merci Ludo pour cette création;)

En conclusion

Je me suis donc aperçue que les jeunes votants UMP étaient, pour beaucoup, des fils ou filles de chefs d’entreprises à la retraite qui ne font que répéter mécaniquement les discours qu’ils ont distraitement entendus devant le gigot-flageolets du dimanche. Et c’est d’ailleurs le cas pour Loulou. Que les salariés ont trop de droits blabla blabla… Ils ne saisissent pas qu’intrinsèquement, un salarié bien protégé par les lois est une personne qui garde l’assurance d’un pouvoir d’achat, et c’est donc un client potentiel pour leur entreprise. Il ne comprennent pas que fragiliser ces acquis reviendrait à envoyer un boomerang bien tranchant droit devant eux? A part LVMH ou Carrefour, qui peut se permettre de faire fi de cette conséquence?

D’autre part, j’ai trouvé également des votants UMP chez les jeunes smicards ou petits salaires, ceux qui ne bossent que pour payer leurs factures, et qui sont sensibles aux discours séparatistes de la droite décomplexée qui leur fait croire que leur situation va sensiblement s’améliorer quand on aura coupé les alloc de tous les « assistés » qui gagnent plus qu’eux sans bosser. Ils sont en colère, mais certes contre les mauvaises personnes.

En 2007, Sarkozy a été élu sur une politique d’austérité. On nous a dit qu’il fallait « se retrousser les manches » et, tels de gentils moussaillons, écoper sévère pour sauver le vieux rafiot du naufrage. On nous a dit qu’il fallait « se lever tôt » pour foncer à la proue, et que moisir au chômage englué sur son clic-clac, c’était mauvais pour ledit rafiot. On nous a dit qu’il fallait faire preuve de patriotisme, et qu’accueillir toute la misère du monde, c’était se condamner à finir 20 000 lieues sous les mers. On nous a expliqué que l’érosion de nos acquis sociaux était la seule façon d’éviter les récifs délimités par la Communauté Européenne. On nous a dit de nous méfier des pirates en survêt’ et casquette qui menacent la ménagère et créent une économie parallèle néfaste au redressement du drapeau. Oh oui, ça, on nous a bien divisés… On a ramé, on a pagayé, on a écopé, et on a eu Copé…

Pourtant, (et c’est là, jeune votant de droite, que tu dois te concentrer!) on a omis de nous mentionner que tout en-haut, à la vigie du rafiot, certaines personnes étaient exemptées de tous efforts. On a omis de nous expliquer que cette injustice était due au fait que ces personnes étaient garantes de la nomination du capitaine du navire, qui en retour, leur permettait de rester à la vigie bien à l’abris, et de maintenir les gens dans la galère.

Enfin, et surtout, on a bêtement oublié de nous dire qu’en réalité, en vrai, on nous demandait de rembourser une dette dont nous n’étions pas responsables. Que depuis 1973, la loi dite « de Rothschild » interdisait à l’état de se prêter de l’argent à lui-même -via la banque de France- à taux zéro, et l’obligeait à emprunter à des banques privées aux taux exorbitants. Tout cela parce que Monsieur Pompidou avait eu à l’époque des relations privilégiées avec les Rothschild. Sans cette loi, nous ne serions pas plus endettés qu’en 1978 (voir graphique) On a également oublié de nous mentionner que l’évasion fiscale des barons du CAC 40 représentait 60 à 80 milliards d’euros par an de manque à gagner, et qu’apparemment, personne ne voulait affronter l’ennemi sans visage, pas même ceux qui se réclament de gauche pour la simple raison qu’ils ont deux mains gauches, et peut-être même deux couilles gauches.

Dette_evolution_avec_et_sans_interets_G

Alors, on nous dit que le problème vient de nous. Que nous abusons des Doliprane, que nous consommons trop de Xanax, que nous allons trop souvent chez le kiné, que nous abusons des congés maladie, que nous sommes des putain de chapardeurs. C’est pas bien d’être malade, et encore moins d’être chômeur. Toutefois, il me semble qu’un parti politique qui base l’essentiel de son programme sur la DIVISION DES GENS QUI COMPOSENT UNE MÊME SOCIÉTÉ veut forcément régner pour les mauvaises raisons. En tout cas pas celles qu’ils donnent à leurs jeunes -et moins jeunes- électeurs. 

ENSEMBLE, INDIGNONS-NOUS!!!

La manif pour PRESQUE (mais vraiment presque) tous…

Comment un mouvement idéologique visant à limiter voire réduire les droits des uns pour maintenir ainsi sa seule suprématie peut s’appeler La Manif Pour TOUS ? Qui sont les participants à ces manifestations ? Et ont-il seulement TOUS conscience de ce que représentent symboliquement leurs revendications ?C’est exactement comme dans Terminator, quand le vil humanoïde qui venait de fondre sous nos yeux tel un mauvais morceau de reblochon dans un restaurant d’altitude, se reconstitue de la même manière qu’une flaque d’huile sur le dessus d’une vinaigrette mal remuée, juste au moment où Sarah Connor se détend du tanga.  Un excellent prétexte pour nous refourguer un Terminator II.  Il se trouve que LMPT, La Manif Pour Tous, a bien compris ce principe, puisque qu’elle nous propose elle aussi un deuxième volet, en battant à nouveau le pavé dans le fol espoir de faire interdire la GPA, la PMA, et d’abroger la loi autorisant le mariage pour tous.

Alors, on peut naïvement se poser la question suivante :

Comment un mouvement idéologique visant à limiter voire réduire les droits des uns pour maintenir ainsi sa seule suprématie peut s’appeler La Manif Pour TOUS ? Qui sont les participants à ces manifestations ? Et ont-il seulement TOUS conscience de ce que représentent symboliquement leurs revendications ?

.

Dis, Pourquoi tu TOUS ?

Il n’est pas facile pour une organisation de choisir un nom qui convienne à tous les membres, surtout lorsqu’elle regroupe plusieurs branches –épineuses- distinctes. Alors, souvent, on tâche d’être le plus général possible, afin que personne ne se sente en marge. A l’époque, les collaborateurs de Frigide Barjot avaient bien compris cela, voire peut-être même un peu trop largement puisqu’ils firent le choix de baptiser leur mouvement « Manif pour TOUS », alors que ce dernier vise à NIER tout bonnement le droit d’autrui à jouir d’une existence égale à la leur. L’explication est bête comme chou : cette appellation est tout simplement un réflexe rhétorique à la loi sur le « Mariage pour Tous ». Personne n’a eu l’idée d’ouvrir un dictionnaire afin de vérifier le sens du mot TOUS, et d’y constater qu’il n’admettait aucune exception. Primaires les manifestants ? Oui, mais pas que…

.

La mauvaise éducation

 

Comment un mouvement idéologique visant à limiter voire réduire les droits des uns pour maintenir ainsi sa seule suprématie peut s’appeler La Manif Pour TOUS ? Qui sont les participants à ces manifestations ? Et ont-il seulement TOUS conscience de ce que représentent symboliquement leurs revendications ?L’argument phare des anti PMA et GPA n’est autre que le danger pour l’équilibre de l’enfant à venir ou à paraître, et par conséquent de l’adulte en devenir. Pour les manifestants, Marc et Sophie sont de bien meilleurs parents qu’Adèle et Emma, qu’Adam et Yves, ou pire, que Pierre et Mohamed, si l’on en croit certaines affiches élégamment estampillées « Européens destinés à devenir des bâtards négroïdes ». Parmi les manifestants de dimanche dernier -évalués à 60 000 ou auto-évalués à 500 000- on découvrira justement UNE MULTITUDE D’ENFANTS, adultes en devenir, tenant des propos bien trop ironiques qui contrastaient monstrueusement avec leurs jolies bouilles candides. La question qui fâche : les enfants instrumentalisés, lobotomisés, privés dans l’œuf de leur réflexion propre acquise avec le vécu, puisqu’inconditionnellement liés à leur modèle parental par besoin de sécurité, sont-ils plus équilibrés que les enfants de parents du même sexe ?

.

 LMPT (les plombs)

Cela pourrait s’appeler LMPT II, le retour. Ou bien La revanche. Le problème étant que, comme nous le savons tous, les deuxièmes volets des films cultes sont en général de sémillants navets. Et comme la loi Taubira pour le mariage pour tous a DÉJÀ été votée, le scénario risque de manquer de saveur et finir en queue de poisson pourri.

On ne saura trop conseiller aux manifestants de soulever les pavés au lieu de les fouler : peut-être y trouveront-ils la plage, et laisseront-il leurs enfants innocents y construire des châteaux de sable, au lieu de déconstruire leurs droits futurs en les sarkoïsant, de manière à ce que tous les progrès sociaux acquis par nos parents sur ces mêmes pavés leur soient détricotés, et éparpillés façon puzzle.

Enfin, on peut éventuellement se demander si les fondatrices du mouvement ont réellement toute leur tête, et ne sont pas de fait totalement déconnectées des vraies réalités françaises (chômage, misère…) à force d’inhaler de la naphtaline. On connait déjà -et malheureusement- Frigide Barjot, mais que savons-nous de Ludovine de La Rochère ou Dame Béatrice Bourges, qui ont fondé « La Manif Pour Tous » sans se soucier du TRÈS RISIBLE ACRONYME qui en résulte, LMPT, et qui nous indique qu’elles sont certainement deux grosses bourgeoises pétomanes qui se retiennent depuis deux ans de faire leur gaz, rapport à la bienséance due à leur triste rang. Devant cette négligence -si je puis dire- on ne saurait trop leur conseiller de vérifier les initiales de leurs enfants avant de les baptiser Ursulle de la Motte-Picquet (UMP), Séraphine Salmonière (…) ou encore Félicien Noblet (…), et même Paul Desjardins (!!!). L’idéal pour leurs rejetons reste tout de même qu’elles se fassent ligaturer les trompes afin d’éviter d’engendrer des lignées de malheureux et d’esprits aussi étroits que leur séant. 

Parce qu’il vaut mieux en rire qu’en mourir,

 

Estelle Bee.Comment un mouvement idéologique visant à limiter voire réduire les droits des uns pour maintenir ainsi sa seule suprématie peut s’appeler La Manif Pour TOUS ? Qui sont les participants à ces manifestations ? Et ont-il seulement TOUS conscience de ce que représentent symboliquement leurs revendications ?

 

Ouvrez ouvrez la cage aux hamsters….

On le croyait à demi fossilisé dans le permafrost sibérien mais Gégé revientOn le croyait à demi fossilisé dans le permafrost sibérien, et à dire vrai, il ne nous manquait pas. Nous avions même oublié son existence. Mais pourtant…

IL REVIENT

Non, ce n’est pas de Staline que je vous parle, mais bien du délicieux GERARD DEPARDIEU. De quoi faire monter les larmes aux dieux…

En effet, nous sommes tous plus ou moins tombés récemment sur cette publicité pour Canalsat, qui, altruiste, s’est apparemment donné pour mission de réintroduire une espèce dans son milieu naturel, après un an de captivité dans une Lada immatriculée Belgium. Moche.

Prudente, l’équipe Canalsat a bien saisi que toute réintroduction doit se faire en douceur. C’est pourquoi seule la voix de la bête nous apparaît clairement, émanant, charretière, du corps d’un… hamster. En peignoir Pardonnez la tenue, je sors de la douche, de surcroît. . Classe. Ainsi, lorsque le public se sera à nouveau familiarisé avec les vociférations incohérentes du gros Gégé, il est fort probable qu’une réintroduction physique (dans tous les sens du terme d’ailleurs 😉 ) soit programmée. Mais voyez plutôt:

Image de prévisualisation YouTube

Toutefois, on peut être amené à se demander combien Monsieur Depardieu, fort grossier envers les français qui l’ont conduit au succès, a été payé pour cette publicité, histoire de connaître le prix de la dignité. A-t-il exigé son cachet en roubles, en euros ou en graines ??? Interrogeons-nous également sur l’immense respect que témoigne Canal envers les français qui payent leurs impôts en France (ce n’est donc pas M. Thévenoud qui s’en sentira offensé)

Mais par-delà la critique vicieuse et gratuite à laquelle je m’adonne ici, il faut reconnaître que Canalsat nous donne ici une grande leçon de biodiversité. Sans le gros Gégé, il manque un maillon à la chaine alimentaire. Mais en le réintroduisant pro-gres-si-ve-ment, on habitue la masse de brebis aux cris du prédateur. Ainsi, ce dernier n’aura même pas besoin de montrer patte blanche pour se retrouver à nouveau accueilli dans la bergerie. Espérons toutefois que les brebis auront meilleure mémoire que les poissons rouges du fisc.

Et, puisque la biodiversité est l’affaire de tous, je propose à BNP Paribas, LCL, Société Générale, Carrefour, SFR, LVMH, et toutes les autres multinationales qui égorgent les brebis, de faire un geste pour l’environnement en réintroduisant tous les affreux tombés récemment en disgrâce. Pourquoi ne pas réinsérer Monsieur Cahuzac en fourmi, Frigide Barjot en VIeille Pie, DSK en lapinou, Brigitte Bardot en bébé phoque, Christine Boutin en tyrannosaure, Gad Elmaleh en écureuil, et Jean-François Copé (qui ne supporterait pas d’être « à poils ») en requin tigre.

Attention toutefois, il demeure évident que ces espèces (de c…) ne pourront pas être réintroduites dans le même milieu. Il paraitrait en effet que le phoque ne peut cohabiter avec la vieille pie et le tyrannosaure sous peine d’extermination totale de l’espèce. Préférez les placer avec le petit lapin blanc, à condition de lui ôter ses piles Duracel…

Nous sommes les 99%, nous avons le pouvoir de dire NON.

 Ce soir-là j’ai compris que par la force des choses, cette fille, reflet de beaucoup d’autres avait été mondialisée, lobotomisée puis robotisée. Et qu’on l’avait programmée pour parler, séduire, convaincre, et écraser l’autre. Ne pas cheminer. Ne pas creuser. Juste faire du fric. Du fric elle en a. Mais elle n’est riche de rien. Juste être au top. Pour mieux se jeter dans le vide. Elle sait animer une réunion en anglais, Powerpoint à l’appui, mais elle ne sait pas demander son chemin dans la même langue. Ni comprendre des chansons.

Estelle Bee.

Arnaud Montebourg, ou Couillu le Caribou dans le Grand Vide…

French President Hollande and Montebourg, Minister for Industrial Recovery visit the Radiall engineering and coaxial connectors plant in Chateau-Renault« Montebourg il est free, il a rien compris. », raillait Nicolas Canteloup sur Europe 1 en mars dernier, et prédisait l’exclusion de ce dernier du gouvernement.

 

Et c’est ce qui nous fut confirmé aujourd’hui, puisque Manu le Constipé, en bonne petite femme jalouse, aurait menacé notre président d’un c’est lui ou moi, après qu’Arnaud le Chevaleresque ait encore critiqué son gouvernement dans un discours lors de la Fête de la Rose, dimanche dernier.

 

François Hollande commet ainsi un acte hautement symbolique, en acceptant de congédier son seul ministre qui s’inscrit dans une démarche profondément socialiste. Ce qui équivaut de fait à ouvrir les vannes au libéralisme tous azimuts : en gros, à ne plus jamais s’adresser aux ouvriers, petits retraités, et classes moyennes dans les décisions gouvernementales à venir. Le mal a encore gagné : FORT !

 

La force du nombre

On peut avoir raison seul contre tous, et c’est en cela qu’Arnaud Montebourg devenait gênant. Et si les français le connaissent mal, c’est que les médias ont fait en sorte que l’on ne retienne que l’image facétieuse du Monsieur en Marinière.

Je vous propose donc aujourd’hui 10 raisons de rendre hommage à Arnaud Montebourg, et espérer le revoir à la tête d’un mouvement politique vraiment socialiste, et sans boulets à ses chevilles :

 

 

 1.

 Arnaud Montebourg est jeune et insolent : « Il faut mettre un peu de Viagra dans la doctrine du parti socialiste », avait-il préconisé, en bon ministre du redressement productif. Et force est de constater que Monsieur Hollande l’a immédiatement pris au mot, en passant de l’élection à l’érection présidentielle exposée dans les tabloïds, et ce, malgré une constante position démissionnaire…

arnaud viagra

Et pourtant, on constate que l’Ile de France ne se prive pas…

.

 2.

Arnaud Montebourg est un ORGUEILLEUX de première. Autrement dit, il prend des mesures et tient des propos qui lui permettent de ne pas éviter les miroirs. Et c’est justement pour cette raison qu’il ne retournerait pas sa veste sitôt élu en plus haut lieu, comme le fit Monsieur Hollande en passant un nouveau pacte avec le Medef dirigé par Pierre Gattaz, vous savez, le gentil bougre qui proposa d’employer les chômeurs pour « moins que le smic »… Arnaud Montebourg ira jusqu’à déclarer que Le parti est plus sain à la base qu’au sommet : le poisson pourrit toujours par la tête… 😉

.

 3.

 Il a tout compris à la gangrène de notre pays. Il dénonce ainsi la loi dite de « Rothschild » vieille de 40 ans, aggravée par le traité de Maastricht, qui oblige l’Etat à emprunter à des banques privées avec intérêts. Avant cela, on créait simplement des billets à la Banque Centrale (Banque de France) en guise d’avance sur un projet, argent que l’on détruisait ensuite aussitôt l’emprunt – à taux zéro- remboursé. Sans cette loi de 1973, le pays ne serait pas plus endetté que dans les années 70, et l’on ne rognerait pas constamment sur les acquis sociaux des français : déremboursement des médicaments, allongement de la durée de cotisation pour la retraite, gels des salaires etc….

Image de prévisualisation YouTube

.

 4.

Il a le sens de la formule. Il ira même jusqu’à parodier le fameux discours du Bourget de François Hollande. Vous savez, celui dans lequel ce dernier évoquait l’ennemi « sans visage » en pointant du doigt le Monde de la Finance. Montebourg dénoncera dans le sien le conformisme , l’immobilisme de son gouvernement. Cette impertinence saupoudrée d’humour en fait un orateur redoutable, et le rend terriblement moderne.  Le seul défaut de Ségolène Royal , dira-t-il lors de la campagne de 2007, c’est son compagnon (François Hollande donc)…

 5.

 Il aime, comprend, et défend VRAIMENT les français, partage leur sentiment d’injustice. C’est ce qui ressortira de ses tentatives de sauvetage, pas toujours réussies d’ailleurs (souvent à cause de ses deux boulets, Ayrault et Valls) des emplois liquidés par des entrepreneurs et actionnaires qui souvent, veulent plus se goinfrer qu’autre chose. On retiendra sa réponse écrite au gentil PDG de Titan (Goodyear) qui accusait les travailleurs français d’être des feignasses, et qui annonçait sa gerbante «intention d’exploiter la main-d’œuvre de certains pays pour inonder nos marchés». Le ministre français conclut sa réponse par une menace à peine voilée: «En attendant, soyez assuré de pouvoir compter sur moi pour faire surveiller par les services compétents du gouvernement français avec un zèle redoublé vos pneus d’importation. »

arnaud montebourg goodyear

 6.

 IL N’EST PAS FAUX CUL POUR UN SOU. Il refusera catégoriquement -devant tous les journalistes et photographes- de s’asseoir à côté de Jean-Marc Ayrault, alors 1er ministre, lors d’une photo officielle. Ce dernier venait en effet de le désavouer sur la reprise de Florange, alors qu’Arnaud Montebourg transpirait sur le dossier depuis des mois. Et c’est évidemment le Ministre du Redressement Productif qui a dû aller se justifier de cette débâcle auprès des ouvriers…

 7.

Il prône le passage à la VIème République. Comme tous ces hommes et femmes qui ont compris que la société a changé depuis 1958…

 8.

IL EST SEXY et cultive ses paradoxes ainsi que sa bogossitude. Il est comme l’ado insoumis de 4ème B qui s’asseyait au fond de la salle de classe, et répondait au prof de maths d’un ton condescendant, faisant baver toutes les blondinettes du collège. Il insuffle ainsi un vent de fraîcheur qui fait passer Manuel Valls pour un vieux con, alors que les deux hommes ont exactement le même âge.

FRANCE-POLITICS-PARTY-SOCIALIST

Car il sait être sérieux avec le sourire et être léger avec de la profondeur dans les yeux (bleus, de surcroît), alors que Manu semble de pas être allé à la selle depuis la dernière année bisextile. Il parvient à être proche du peuple, tout en faisant coexister la gouaille et la distinction aristocratique dans ses intonations, du haut de son mètre quatre-vingt dix, sans avoir l’air de prendre les français de haut pour autant.

 9.

IL DONNE DE SA PERSONNE. Et il n’a pas peur d’utiliser son image physique pour de nobles causes, comme le Made in France. Personne n’avait jamais osé avant lui. Et pendant que certains exhibent leur Rolex, Arnaud Montebourg brandit un robot Moulinex, et se fout des critiques facétieuses. Il va à a rencontre des vrais gens qui le sollicitent, comme de ce p’ti gars qui se filma une année entière à consommer que des produits français, et demanda ensuite audience au ministre qui se déplaça personnellement jusqu’à son appartement. Il se bat contre les membres de son propre parti pour sauver l’avenir des ouvriers que l’on balance aux ordures du jour au lendemain.

arnaud montebourg visite

10.

  IL EST DOTÉ D’UNE ÉNORME PAIRE DE COJONES. Il est le seul du gouvernement en place à dénoncer avec force les politiques d’austérité qui plombent le retour à l’économie saine. Il ose parler d’INJUSTICE envers les classes populaires et moyennes, de la perte des acquis sociaux et des hausses d’impôts « absurdes ». Il a l’outrecuidance de se battre seul contre tous, tel un Don Quichotte contre des moulins à vent, toujours fidèle à ses convictions, loyal envers sa fonction de « serviteur » des français, malgré son costume ministériel et son impériale prestance. Car il sait mieux que personne que ces moulins à vent, qui font semblant de moudre pour le peuple, se trouvent aujourd’hui sous le joug d’un vent mauvais. Arnaud Montebourg a tenu plus de deux ans à essuyer des refus sans jamais céder à la facilité de la prostitution morale, et de l’adhésion aveugle et « raisonnable » à un gouvernement émasculé par une politique européenne austère et dépassée. Il est un insoumis comme nous devrions l’être TOUS. Avant de partir -j’espère pour mieux revenir un jour- il aura la malice de dénoncer ce qui rend vraiment nauséabonds les gouvernements successifs, en citant Saint Augustin :

La crainte de perdre ce que l’on a nous empêche d’atteindre ce que l’on est.

 

Aujourd’hui, et plus que jamais, le départ d’un homme loyal nous démontre que quelque chose cloche dans notre système démocratique. Pourquoi sommes-nous mal représentés alors que nous nous déplaçons pour voter « démocratiquement » ?

 

Contre la victoire de l’ambition personnelle, de l’AVOIR sur l’ÊTRE, restons nous-même, ne subissons plus en silence, et surtout, INDIGNONS-NOUS !!!!!arnaud99

 

Estelle Bee.

ARNAQUE : garder ou pas son enfant quand il ne fait plus la sieste… ?

Arnaque2C’est le jour où le joint de culasse de votre voiture lâche alors que vous venez de vous endetter pour des vacances non remboursables… C’est le jour où votre chéri(e), plié(e) de rire (ce con), sort votre cachemire préféré du tambour de la machine qui vient de tourner à 60°… C’est ce jour où le chirurgien vous annonce avec un air contrit que vous avez peu de chance de courir le marathon de New York dont vous rêviez parce que vos genoux  ressemblent étrangement à de vieux pieds de porc gélatineux au scanner… C’est ce jour où vous apprenez que cette petite enflure de Johnny Depp a largué la Vaness’ de votre enfance pour une bombasse bisexuelle qui a la moitié de son âge -qu’il va épouser de surcroît (ce con)-… Enfin, c’est ce jour où vous réalisez avec horreur que VOTRE ENFANT NE FERA PLUS JAMAIS, JAMAAAAAIS, LA SIESTE !!!!!!!!

 

AVANT 

Arnaque: garder ou pas son enfant quand il ne fait plus la sieste

Il faut dire que vous auriez pu flairer l’entourloupe : depuis quelques semaines, vos cernes bleu lavande s’étaient estompées, puisque l’alarme matinale à 6h30 de Chouchou(pinette) semblait ne plus avoir de piles. ENFIN…! Ainsi, votre chérubin ayant coupé le cordon ombilical qui le reliait au soleil, explorait de nouvelles et douces sensations dans un monde où ses parents n’avaient plus des têtes de vieux junkies se demandant, devant un bol de mauvais café, ce que BORDEL ils foutaient dans le salon alors que les volets de TOUT le quartier demeuraient aussi fermés que la gaine d’Angela Merkel.

.

APRÈS 

Parce qu’il ne faut jamais perdre de vue, que l’on soit psychologue ou pas, pédagogue ou pas, que dans la vie, il y a la Théorie ET la Pratique,

PARCE QU’ILS DORMENT, PARDI!!!

Depuis presque un mois, vous redécouvriez le sens de l’expression « grasse matinée », ouvrant un œil reposé et circonspect devant l’horloge indiquant 9H20 (Yallaaaah !!!)

Depuis, vous vous étiez transformé en modèle parental à la patience sans faille, plissant le front à la vue de ce père qui perd bruyamment son sang-froid au square après que Loulou lui ait balancé des graviers au visage,  ou levant les yeux au ciel devant cette mère qui dit PUTAAAAAIN devant sa petite princesse innocente qui vient d’ingurgiter une vieille crotte de chat dissimulée dans un bac à sable…

 

La fin d’un purgatoire

Vous découvriez les vraies joies d’être parent, vous souvenant quelquefois combien, depuis 4 ans, vous vous étiez usés, démonté le dos, crevé la peau, perdu vos seins, et surtout à quel point vous vous étiez retrouvé en quête de la moindre minute de récupération le week-end venu, lorsque l’ange béni des dieux fermait ses beaux petits yeux durant deux heures d’indispensable sieste. Deux heures !!! Le temps de siester soi-même, ou de « siester à deux »… Ou de ranger le bordel cataclysmique de l’appart’… Ou de faire toute la paperasse en retard… Ou de lire peinard des bouquins dénichés dans le rayon développement personnel –LE rayon des femmes trentenaires-, ou un CLOSER bien putassier avec zooms sur la cellulite ou les aisselles mal épilées de stars que vous ne connaissez même pas, vu que vous n’êtes plus dans le coup…! Normal, vous êtes esclave parent désormais.

Et comme vous vous souveniez précisément de cette époque, ces nouvelles grasses matinées prenaient le sens que seuls les jeunes parents, ou les prisonniers afghans de Guantánamo -que l’on a torturés en les maintenant éveillés de force pendant 96 heures- peuvent comprendre.

 

L’ARNAQUE

Mais voilà, il faut savoir que ce que l’enfant vous concède, il vous le reprend très vite d’un autre côté (pas con hein…), ou comme le disait Lavoisier, rien ne se perd, tout se transforme  😉

 

Ainsi, et très concrètement, il faut que vous réalisiez que cette courte phase bénite de « grasse matinée + sieste » ne fut qu’une transition, voire une erreur de réglage de votre enfant. Une sorte de Jet Lag de Chouchou(pinette) qui passe de l’heure de Londres à celle de Moscou sans trop réaliser ce qui lui arrive. Espérons donc que vous en avez profité, car cela ne se reproduira plus. JAMAIS PLUS. Et désormais, votre enfant NE FERA PLUS LA SIESTE.

Donc, si l’on suit le principe de Lavoisier, vous allez devoir vous adapter, et trouver du temps pour vous sur un créneau autre que celui de feu la sieste : autrement dit, régler votre réveil plus tôt le matin !!! Ce qui, vous l’avez compris, nous ramène à la situation antérieure… (Mais sans la sieste…)

Mais tel un animal traqué devant s’adapter au milieu le plus hostile qui soit, vous ressortirez grandi (mais vieilli) de cette épreuve :

 

Autrement dit, comme tous les vieux, conscient que vous ne pouvez pas lutter contre certaines situations, vous gagnerez en sagesse :

1.    Votre phase « sans voiture » vous fera faire un geste utile envers l’environnement, et vous permettra de réaliser de conséquentes économies, qui fatalement, vous serviront à… racheter un autre véhicule…

2.    Votre pull en cachemire Zadig et Voltaire taille 4 ans fera un joli petit manteau pour Pollux, votre Yorkshire, l’hiver prochain

Arnaque: garder ou pas son enfant quand il ne fait plus la sieste

3.    Johnny Depp finira fatalement par se faire lamentablement larguer par Amber Heard au premier coup de fil de Marie de Villepin (sa sexfriend parisienne)

4.     Et si ça se trouve, vos genoux de 30 ans vos ainés vous ont évité l’infarctus au beau milieu de Central Park…

 

Résultat :

Vous choisirez fatalement de garder votre progéniture, vu que le propre de la vieillesse, c’est d’Accepter. Et le pire, c’est que vous l’aimerez quand même, même après une crasse pareille. Au pire, vous pourrez toujours vous faire un peu d’argent en louant votre enfant pour l’été à des gens qui ne peuvent pas en avoir, et qui à la suite de cette expérience, ne voudront plus adopter. Jamais.

Arnaque: garder ou pas son enfant quand il ne fait plus la sieste