Tag Archives: Jean-françois Copé

A poil(s) Messieurs les politiques!

Barbe Nicolas SarkozyVous vous souvenez certainement du petit Nicolas qui avait naguère affirmé sa grande ambition politique en confessant qu’il se voyait déjà en haut de l’affiche – en dix fois plus grand que n’importe qui ( ???) – lorsqu’il se rasait le matin…

Eh bien force est de constater que le rasage quotidien est en passe de devenir la plus grande disgrâce de notre pays, car vraisemblablement, il donnerait des idées saugrenues à des personnes improbables et complètement déconnectées des réalités des français.

Car il y a de cela quelques semaines, Monsieur Xavier Bertrand renaissait de ses cendres en confessant que lui aussi se voyait bien à la tête de l’UMP, et why not Président de la République, en se rasant le matin ! Oui vous avez bien lu…

a poil Messieurs les politiques

Alors je me pose juste deux questions : est-ce que se raser trop souvent ne ferait pas un peu perdre la raison? Les politiciens rasés de près sont-ils trop lisses pour être honnêtes ?

.

Tous à poils

Il faut bien reconnaitre que depuis quelque temps, le poil pose question, il interpelle, scandalise, amuse et créé la polémique. Et ce n’est pas notre ami Jean-François Copé – l’autre tyran du poil ambitieux- qui me contredira. Il déclarera ainsi, à propos du livre pour enfants sélectionné par un club de lecture  que « les personnages qu’on déshabille, c’est pour saper leur autorité. » Car dans les illustrations de l’album Tous à poils qui vise à faire comprendre aux plus petits, non sans humour, qu’on est tous faits pareils, on peut voir le médecin, le facteur, l’homme de loi et tutti quanti en version habillée, puis nus comme des vers. De fait, il semblerait que le délicieux député-maire de Meaux considère que se désaper sape l’honneur, ou que se déshabiller habille l’homme de ridicule, ce qui en dit long sur son ouverture d’esprit, et large sur la misère qu’il pense dissimuler sous ses costumes taillés sur mesure. Une chose est sûre, ce n’est pas demain la veille qu’on trouvera des photos volées de Monsieur Copé tout nu en vacances à Saint Barth’. Heureusement que l’Affaire Bygmalion se charge aujourd’hui de nous le révéler dans son plus simple appareil, et lui enseigner que la nudité physique n’est rien par rapport à la nudité morale.

Et d’ailleurs, puisque la pudeur est une notion aussi essentielle pour lui, pourquoi diable s’est-il littéralement acharné sur le port du voile lorsqu’il était au gouvernement ? Mystère…

à poil copé

 

Mou du bulbe

Quant à Xavier Bertrand, rappelons que ce Monsieur s’était gaussé de notre actuel président en le surnommant Babar lorsqu’il était en ballotage avec Astérix le gesticuleur en 2012. Voyant que le pachyderme avait écrasé son Sarko chéri malgré son charisme de poisson-lune, on peut imaginer que cette disgrâce fut une RÉVÉLATION pour l’ex ministre de la Santé, qui donc aujourd’hui s’y voit déjà, au point d’avoir lui aussi perdu beaucoup de poids, et se la raconte en perdant du poil. Bref il est FIN PRÊT ! Heeeeu… Quelqu’un lui dit ??? Allez, je me dévoue… Mon petit Xavier, tu n’as aucune chance. Cesse de te raser, la lame commence à t’attaquer le bulbe…

 

Barbe à papa

Une dernière question demeure néanmoins : comment est-possible qu’à une époque de nécrose sociale et économique de notre pays, où même le salaire du président a été revu à la baisse, où l’inertie politique condamne à une fulgurante impopularité à peine le bougre élu, qu’il y ait encore autant de gens qui s’y croient déjà ???

Peut-être parce que ces hommes rasés de trop près ne sont intéressés que par l’ascension sociale, le titre, la carrière et non par les millions de gens qui font l’erreur de croire en eux. Ne pas penser à tous ces culs-terreux, ces mal sapés, mal chaussés, mal rasés, ces beaufs affligeants qui ne savent rien faire à part se reproduire et s’agglutiner dans des campings à l’hygiène approximative. Juste arriver au sommet, décrocher le job. Juste pour son ego. Et peut-être pour se sentir enfin à sa place auprès d’une illustre actrice ou chanteuse bobo. Et diviser pour mieux régner. Montrer du doigt les barbus, les touffus, religieux, communistes, anarchistes, et ceuxquonapaslaplacedaccueillir qui menacent notre petit monde bien lisse.  Oubliant ainsi les Poilus de la Grande Guerre, les Che Guevara, Malcom X, Léon Trotsky,  Demis Roussos, illustres au poil rebelle, qui ont fait avancer leurs sociétés respectives, sans grande ambition personnelle, à part peut-être celle de rester en vie.

Et j’ai honte, parce qu’aujourd’hui notre pays n’attire que des magouillards qui se la racontent en perdant du poil devant la glace…

 Les illustres au poil rebelle qui n'avaient d'autre ambition que celle de rester en vie

Moralité

Certains politicards devraient se faire interdire de rasage, comme on se fait interdire de Casino quand la folie supplante la raison. D’autant qu’à force de trop se raser, les politiques finissent immanquablement par se retrouver avec la peau lisse aux fesses. Voilà, sans doute, pourquoi Monsieur Sarkozy arbore depuis quelques mois une petite barbe de trois jours : pour ne pas aiguiser la lame du soupçon, et peut-être, pour noyer le poisson-lune. Quant au délicieux Copé, il ne devrait pas tarder à piquer -du menton comme du nez- lui aussi… Affaire à suivre…

Contre l’ignominie politique, la manipulation, le « vote utile »,  et le « vote sanction », INDIGNONS-NOUS!!!

.Copé et les magouilles politiques

Estelle Bee.

Traverser le Mur du Con

Aucun « Con » pour l’instant n’a pris la chose avec humour, et c’est bien triste pour les intéressés. Car les réactions virulentes et revanchardes donnent encore plus de crédit à ce  tableau bien cocasse.

 

Ô rage ! Ô désespoir !

Ô vieillesse ennemie !

N’ai-je donc tant vécu que pour cette infamie ?… 

.
.

C’est sur ce mode théâtral tragique que l’on pourrait résumer les réactions des protagonistes du fameux MUR DES CONS découvert dans une des salles du syndicat de la magistrature.

Aucun « Con » pour l’instant n’a pris la chose avec humour, et c’est bien triste pour les intéressés. Car les réactions virulentes et revanchardes donnent encore plus de crédit à ce  tableau bien cocasse.

.

Le con, mode d’emploi

On est toujours le con de quelqu’un.

Je suis le con de Tartempion ; Tartempion est le con de Truc Muche ; Truc Muche est le con d’Untel et ce dernier est mon con à moi. C’est un phénomène naturel, au même titre que la chaine alimentaire, que d’avoir cette liberté de penser. Avoir un con, c’est comme avoir un doudou, ça rassure. Le con est donc essentiel à la société, car comme disait Deniau :  Parfois les cons sont utiles, ils mettent en valeur. 

.

Quand la chaine se rompt 

C’est justement quand les plus puissants ont compris que les cons sont utiles à la société que la chaine a commencé à se déséquilibrer. Et j’entends aussi le mot chaine au sens cathodique. Ce n’est pas Patrick Le Lay et Etienne Mougeotte, présents sur le mur, qui, dans les faits,  démontreront le contraire. C’est justement quand les plus puissants ont compris que les cons sont utiles à la société que la chaine a commencé à se déséquilibrer. Et j’entends aussi le mot chaine au sens cathodique. Ce n’est pas Patrick Le Lay et Etienne Mougeotte, présents sur le mur, qui, dans les faits,  démontreront le contraire. Car, vint une époque où l’on a commencé à prendre vraiment TOUS les gens pour des cons. Certains se souviendront du sketch « Les publicitaires » dans lequel Les Inconnus ont pour devise : Il ne faut pas prendre les gens pour des cons, mais il ne faut pas oublier qu’ils le sont. . C’est ainsi que les grands pontes de notre société se sont retrouvés avec de plus en plus de cons, donc bien rassurés, galvanisés même, dans leurs hautes fonctions. Pourtant, la connerie formant une chaine, il demeure évident que plus on a de cons, plus on est susceptible d’être le con de quelqu’un. C’est mathématique. Mais ils ont omis ce détail (de l’Histoire).

.

La connerie est humaine 

Je suis humaine, ma belle-mère est humaine, et il ne faudrait pas oublier que les magistrats sont aussi des êtres humains qui ont besoin de décompresser. J’ai le droit de cribler de fléchettes la photo de ma chef dans l’enceinte de mon intimité. Certains thérapeutes disent même que c’est très sain. Il me semble que lesdits magistrats n’ont pas étalé ce tableau au grand jour. On est venu le leur prendre, nuance.

Certes trôner sur le Mur des Cons est un grand coup dur pour ceux qui pensaient trôner en-haut de la chaine alimentaire. Toutefois, cela force à se montrer plus modeste, et en l’occurrence, en s’abstenant d’étaler sa colère au grand jour.

Alors, bien sûr, il aurait été plus discret de leur part, plutôt que dresser un Mur des Cons, d’avoir plutôt un Placard à Cons fermé à double tour. Mais après tout, aucune personne extérieure n’était censée le découvrir. Car il y a une règle élémentaire dans la chaine des Cons : le Con ne doit jamais savoir qu’il est con. « La mort, c’est un peu comme la connerie. Le mort ne sait pas qu’il est mort, ce sont les autres qui sont tristes. Le con, c’est pareil… » disait Philippe Geluck. Porter plainte contre la seule pensée d’autrui me paraît donc bien décalé. Peut-être même qu’il suffirait que nos personnalités se sentent les égales du peuple pour ne plus se faire épingler. Qu’ils se montrent juste humains. Alors bien sûr, de là à dire Casse-toi pauv’ con » lorsqu’on a une stature présidentielle ou ministérielle, il y a un monde.

.

Pourquoi ils s’indignent 

Dans l’adage « On est toujours le con de quelqu’un. Le tout est de ne pas être celui de tout le monde. », c’est surtout la deuxième partie qui est intéressante.

Parce que nos élites nous ont à tel point pris pour des cons qu’ils étaient à mille lieues d’imaginer que l’ont pouvait nous même avoir des Cons (c’est dire s’ils pensaient qu’on l’était !). Et encore moins que nos Cons à nous, ce soit eux !!! Nos élites nous ont à tel point pris pour des cons qu’ils étaient à mille lieues d’imaginer que l’ont pouvait nous même avoir des Cons (c’est dire s’ils pensaient qu’on l’était !), et encore moins que nos Cons à nous, ce sont eux !!! Sinon, pourquoi les aurions-nous élus au suffrage universel ? Peut-être parce que, comme le dit le dicton, c’est parce que la lumière va plus vite que le son que beaucoup de gens paraissent brillants avant d’avoir l’air con .

Certes trôner sur le Mur des Cons est un grand coup dur pour ceux qui pensaient trôner en-haut de la chaine alimentaire. Toutefois, cela force à se montrer plus modeste, et en l’occurrence, en s’abstenant d’étaler sa colère au grand jour. Car jusqu’à présent, ces Messieurs Dames n’étaient que les Cons de quelqu’un, au même titre que tout un chacun. Mais en venant à multiplier les réactions belliqueuses et procédurières, ils prendraient le risque d’être les Cons de tout le monde. Et çà, pour le coup, c’est vraiment con…

.

Ouvrons l’œil,

.Car jusqu’à présent, ces Messieurs Dames n’étaient que les Cons de quelqu’un, au même titre que tout un chacun. Mais en venant à multiplier les réactions belliqueuses et procédurières, ils prendraient le risque d’être les Cons de tout le monde. Et çà c’est con…

Estelle Bee.