Tag Archives: Nabilla

Le mentor d’Emmanuel Macron serait Nabilla Benattias

Nabilla, maître à penser de Macron

Depuis quelques semaines, cette surenchère de petites phrases macroniennes d’une intelligence rare nous mettait la puce à l’oreille. Et outre le fait que nous avions bien saisi que Monsieur Macron est de très loin, THE président de la France qui n’aime pas du tout les français, les allégations allaient tout de même bon train:  Que cherche-t-il, au juste? Ambitionne-t-il d’aller au clash pour justifier une violente répression future? Prend-il un plaisir frénétique à insulter les classes populaires et moyennes qui tentent de défendre leur steak haché Lidl – enseigne « préférée des français » selon la pub (No comment…)  – face aux privilèges des fins gourmets? Ou est-il simplement un peu con immature, finalement?

Mais voilà, la dernière prouesse de Jupiter à propos de la jalousie des français, bien trop grossière et puérile, frôle résolument le plagiat de la citation originelle  » T’es dans ta jalousie, chuis dans mon jacuzzi… » et fait éclater une vérité finalement bien prévisible:

 

LE MENTOR D’EMMANUEL MACRON SERAIT NABILLA BENATTIAS. 

 

Nabilla tout court, quoi! Nabilla, la classieuse, Nabilla l’impertinente, Nabilla la passionaria, bien plus connue pour ses buzz lascifs que pour sa grande connaissance de la Pléiade. Et surtout, Nabilla, pur produit calibré d’un Star System où le gagnant prend tout, mais ABSOLUMENT TOUT. Créature hybride d’une mécanique où décence et indécence se confondent, de façon à rendre opaque la vulgarité et admirable la bêtise, de laquelle, bien entendu, on s’enorgueillit jusqu’à la RENDRE ENVIABLE auprès de l’instinct collectif des couches populaires, en recherche de valeurs et d’auto-estime. Nabilla, révélatrice d’un monde où la laideur de l’intention, où la vénalité, où l’avidité la plus pornographique se mesurent à leur résultat « glamour ». Nabilla, dont les maximes, juxtaposées à celle de notre président, démontrent bien, sur le fond, qu’elle n’est rien de moins que son maître à penser, son Socrate, son Maître Pangloss rien qu’à lui. Mais comparons plutôt:

 

De l’échelle des valeurs: 

« Vous n’allez pas me faire peur avec votre Tee-shirt. La meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler. »

N’entendez-vous pas :

« Allo, t’es une fille et t’as pas d’shampoing, nan mais allo quoi! »

ou encore:

« Chuis une serviette, c’est un torchon, la fille…! »

 

 

De la différenciation sociale:

Il y a une majorité de femmes, qui sont pour beaucoup illettrées

VS

Aucun swag, les baleines

 

De la coexistence subie:

« Une gare, c’est un lieu où on croise les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien »

VS

Je ne me mélange pas, les aigles ne volent pas avec les pigeons

 

De la prise en compte de la pensée d’autrui:

 

Certains, au lieu de foutre le bordel, feraient mieux d’aller regarder s’ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas

 

La citation originelle, un peu plus complexe tout de même:

 

Quand on est belle, on reste trop concentrée sur ses extensions, ses produits, ses ongles, pour avoir le temps de penser à autre chose. C’est le privilège des moches, elles n’ont que ça à faire!

 

De la vision des gargantuesques écarts de richesses en France:

Je ne cèderai pas au triste réflexe de jalousie française

THE phrase originelle:

T’es dans ta jalousie, chuis dans mon jacuzzi, quoi!

 

De la notion de RÉUSSITE SOCIALE:

Bien avant Macron, Nabilla déclarait, hautement clairvoyante:

je trouve ça triste pour un président de ne pas avoir de buzz. Heu, je sais pas, faudrait qu’il fasse un truc, je sais pas, une Sex tape, un truc marrant, quoi…

VS

L’économie du Net est une économie de superstars. Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires.

 

En conclusion, celui qui a également déclaré qu’il ne cédera rien « ni aux fainéants, ni aux cyniques » n’a pas à se glorifier de son grand travail discursif. On a beau savoir que derrière chaque grand homme oeuvre une femme, il n’est guère étonnant de s’apercevoir que derrière chaque petit homme se cache une inénarrable cruche. Tous deux ont cela de commun qu’ils croient dur comme fiel que l’adoubement est une fin en soi, profitant à l’envi d’une France en perte de repères dont on stimule sans cesse l’instinctif afin de contrer toute réflexion, tout discernement, et toute révolte. 

 

Et si l’on s’indignait?

 

Estelle Bee.

Nabilla ou la synecdoque (la partie pour le tout)

ALLÔ??! ALLÔÔÔÔ??!

NON MAIS ALLÔ QUOI?!!

Image de prévisualisation YouTube

Quiconque ayant vu passer un zapping télé ces derniers jours est forcément tombé -de haut- sur ce grand moment de télévision qui fait le buzz et les choux gras d’NRJ12 où fait rage l’émission Les Anges de la téléréalité, qui s’est donné pour mission de recycler des people issus d’autres reality shows, un bon geste pour l’environnement, dans une époque où tout se jette et rien ne se transforme.

Un espoir pour toute une génération

Contre toute attente, cette tirade, que j’ai désormais nommée Le monologue du shampoing ne s’avère finalement pas plus hygiénique que son ancêtre Les monologues du vagin. Nous pourrions ainsi aisément nous moquer de celle qui, à l’instar d’une Loana, d’un FX, ou d’une Afida Turner, ne finira pas forcément en bon état physique ou psychique. Toutefois, à travers cet extrait, il m’est soudain clairement apparu que Nabilla – ou Nabiloute, comme disent les gens du Nord qui apparemment ont aussi dans le verbe le soleil qu’ils n’ont pas dehors- est avant tout représentative de toute une génération qui prône le succès sans efforts ni avant tout représentative de toute une génération qui prône le succès sans efforts ni travail ni fatigue ni patrie. Elle n'est donc RIEN D'AUTRE QU'UNE VISIONNAIRE malgré elle, et il est désormais de santé publique que les enseignants l'intègrent dans le programme s'ils souhaitent comprendre les jeunes, et assurer à notre douce France un taux honorable de réussite au baccalauréat sans être priés, comme à l'accoutumée, de gonfler artificiellement les notes.travail ni fatigue ni patrie. Elle n’est donc RIEN D’AUTRE QU’UNE VISIONNAIRE malgré elle, et il est désormais de santé publique que les enseignants l’intègrent dans le programme s’ils souhaitent comprendre les jeunes, et assurer à notre douce France un taux honorable de réussite au baccalauréat sans être priés, comme à l’accoutumée,  de gonfler artificiellement les notes.

Au programme: réussir sa dissertation de français

Ainsi, dans son monologue du shampoing, notre belle plante nous livre un bel exemple de cette figure de style que l’on appelle la synecdoque ou métonymie,  qui consiste à nommer la partie pour le tout, ou le tout pour la partie. Cet exemple, pour le coup, ringardise pour une bonne quinzaine d’années la tirade du Cid – « Mon bras qu’avec respect tout l’Espagne admire, Mon bras, qui tant de fois a sauvé cet empire... »- que nous avions apprise par coeur en guise d’illustration à l’époque où les jeunes, c’était nous. Nos futurs bacheliers comprendront donc bien ici, que le shampoing est une synecdoque des cheveux qui eux même sont la synecdoque de la femme.

Pour consolider ce récent acquis, l’enseignant aura tout intérêt à faire apprendre par coeur aux élèves une série d’exemples courts qu’ils devront restituer pour le cours suivant, dans une thématique et un style étroitement liés au Monologue du shampoing, afin que les jeunes se sentent en confort avec leurs devoirs.

A savoir par coeur pour lundi prochain:

 

  • T’es sportif et t’as pas de déo. Non mais allô quoi?!!

C’est comme si j’te dis « t’es sportif et t’as pas d’aisselles »

Allô ??? Nan mais allô quoi ! T’es sportif et t’as pas de déo. Non mais allô ?!! C’est comme si j’te dis « t’es sportif et t’as pas d’aisselles »

  • T’es djeun’s et t’as pas d’I Phone. Non mais allô quoi?

C’est comme si j’te dis «  t’es jeune et t’as pas d’oreilles »

  • T’es riche et t’as pas d’Porsche. Allôôôôô ???

C’est comme si j’te dis « t’es riche et tu payes tes impôts en France »

  • T’es handicapé et t’as pas d’fauteuil. Non mais Allô quoi???

C’est comme si j’te dis « t’es handicapé et t’as pas de jambes »

  • T’es moche et tu t’la pètes. Non mais allô quoi???!

C’est comme si j’te dis « t’es moche et t’as pas d’miroir »

  • T’es un mec et t’offres pas de fleurs à ta meuf. Non mais allô quoi???!

C’est comme si j’te dis « t’es un mec et t’as pas une thune » (et bientôt plus de meuf)

  • T’es vieille et t’as pas fait d’injections. Non mais allô quoi???!

C’est comme si j’te dis « t’es vieille et t’as pas une ride »

T’es vieille et t’as pas fait d’injections. Non mais allô ??? C’est comme si j’te dis « t’es vieille et t’as pas une ride »

  • T’es sexy mais tu portes pas d’strings. Non mais allô quoi???!!

C’est comme si j’te dis « T’es sexy mais t’as pas d’fesses »

  • T’es un fan de Tunning et t’as pas de béquet arrière. Non mais allô quoi!???

C’est comme si j’te dis « t’es fan de Tunning et t’as pas ton permis »

  • T’es au resto et t’as pas d’fourchette. Non mais allô quoi!???

C’est comme si j’te dis « T’es au resto et t’as pas de dents. »

  • T’es une femme et t’as pas d’enfants. Non mais allô quoi!!???

C’est comme si j’te dis « T’es une femme et t’as pas d’ovaires. »

  • Tu vis au Pérou et t’as pas de pull chaud. Nan mais allô quoi???!

C’est comme si j’te dis : « Tu vis au Pérou et t’as pas de lama » !

Tu vis au Pérou et t’as pas de pull chaud. Nan mais allô ??? C’est comme si j’te dis : « Tu vis au Pérou et t’as pas de lama » !

(NB: fonctionne aussi avec la Haute-Savoie et les moutons…)

 

  • T’as 8000 amis sur Facebook et y’a personne à ton enterrement. Non mais allô quoi!???

C’est comme si j’te dis « t’avais 8000 amis imaginaires »

 

  • T’es cadre chez France Télécom et on vient de te faire un lavage d’estomac à l’hosto. Nan mais allô quoi???!

C’est comme si j’te dis : « Tu bosses chez France Télécom et tu prends pas d’coke » !

  • T’étais stagiaire au FMI et tu t’es pas fait au moins peloter les seins . Nan mais allô quoi???!

C’est comme si j’te dis : « T’étais stagiaire au FMI et t’es un homme » !

T’étais stagiaire au FMI et tu t’es pas fait au moins peloter les seins . Nan mais allô ??? C’est comme si j’te dis : « T’étais stagiaire au FMI et t’es un homme » !

  • Tu sais pas chanter, ni écrire, mais t’as fait un tube. Nan mais allô quoi!???

C’est comme si j’te dis :  Plus personne ne veut te signer depuis les années 80 

  • T’es une nana et t’as pas de besace en agneau traité couleur camel. Nan mais allô quoi!???

C’est comme si j’te dis : « T’es une nana et t’as pas d’épaules » !

Devoir sur table:

Sujet: En quelques lignes, et en vous appuyant – mais pas trop fort – sur le document photographique ci-dessous, vous tenterez de trouver ce qui, physiquement, peut être considéré comme la synecdoque de Nabilla, et à quel point ce personnage est à elle seule une partie pour un tout.En quelques lignes, vous tenterez de démontrer pourquoi le personnage de Nabila est à lui seul une partie pour un tout.

Ouvrez l’oeil,

Et faites partager à vos jeunes!

 

Estelle Bee.