Tag Archives: Prince Charmant

Will you marry US (mes dettes et moi)?

« Tu te rends compte ?! Une bague en or jaune !!! Avec un diamant en forme de poire, et minuscule en plus ! La honte !!! -	Moi j’te dis qu’une chose, mauvaise bague, mauvais mari ! La pauvre !!! -	Oh mon dieu c’est clair !!! »

Petite devinette:

La phrase : « Aaaaaaaaaaahhhhh !!!! Wow !!! Oh my god, oh my GOOOOOOOD !!! » est d’après vous :

 

1)   L’expression de joie des membres de la famille de Rick, américain du Kansas atteint de leucémie et fraîchement unijambiste, découvrant leur nouvelle maison rénovée par les Maçons du cœur (Extreme Makeover nrld) après un ultime MOVE THE BUUUUUS !!!!

2)   La plus longue réplique qu’ait eu à apprendre Rocco Siffredi de toute sa carrière

3)   La réaction spontanée de Mathilda May qui goûte le fromage à tartiner Philadelphia (ennemi du Saint Morêt bien de chez nous, au passage…)

4)   Les cris d’hystérie de 4 jeunes femmes découvrant la bague de fiançailles de leur copine Nina, jeune américaine de 29 ans, cris auquels s’ajoutera un « This is THE ring !!! »

Vous l’aurez compris, photo à l’appui, il s’agit évidemment de la 4ème réponse. Car aujourd’hui je voudrais revenir sur un phénomène de société sur-abordé dans les comédies romantiques à succès: l’importance de l’Engagement ring, la bague de fiançailles, dans la société américaine.

« Tu te rends compte ?! Une bague en or jaune !!! Avec un diamant en forme de poire, et minuscule en plus ! La honte !!! -	Moi j’te dis qu’une chose, mauvaise bague, mauvais mari ! La pauvre !!! -	Oh mon dieu c’est clair !!! »

.

Flash Bague 

Nina a rencontré Matt il y a huit ans sur les bancs de la fac. Très complices, année après année, leur amour n’a fait que se renforcer, alors même que Matt est parti 9 mois durant faire son stage  de fin d’études en « Europe » (comme ils ne précisent jamais le nom du pays dans les films américains, je me demande parfois si cette globalisation n’est pas secrètement à l’origine du traité de Maastritch..) Ils sont entrés dans la vie active à l’âge de 24 ans. Mais depuis trois ans, Nina avait des doutes sur les sentiments de Matt, pour la simple raison qu’il ne l’avait pas encore demandée en mariage. Issu d’une famille modeste, Matt s’était endetté pour financer ses études, et devait donc employer son premier quinquennat de jeune actif à rembourser son prêt étudiant. Un soir, Matt rentra du travail vers 20h et trouva Nina en plein fou rire avec sa meilleure amie Ruth :

 

« Tu te rends compte ?! Une bague en or jaune !!! Avec un diamant en forme de poire, et minuscule en plus ! La honte !!!

–       Moi j’te dis qu’une chose, mauvaise bague, mauvais mari ! La pauvre !!!

–       Oh mon dieu c’est clair !!! »

 

Matt a donc attendu. Mais peu à peu, Nina semblait moins heureuse. Aux Etats-Unis, il existe un dicton qui dit « Happy wife, happy life » (Femme heureuse, vie heureuse, qu’a fortiori j’ai appris de Tony Parker à l’époque où il était encore Monsieur Eva Longoria…) Matt s’est donc empressé de s’endetter bien plus encore pour ne pas perdre celle qu’il avait toujours considérée comme la future mère de ses enfants.

  

Deux mois de salaire minimum hors frais

Les vendeurs sortent tous LA question de leur botte secrète : «Vous souhaitez la meilleure bague, n’est-ce pas ? »qui finit par sceller le sort financier du prétendant souhaitant bien sûr un bijou que Mademoiselle voudra bien porter sans honte. La vendeuse chic de chez Tiffany’s a donc ainsi convaincu Matt d’investir dans le mythique modèle « 1,5 carat Princess Cut »…

Entrée de la mythique boutique de la 5ème Avenue, NYC.

Aux Etats-Unis le monde de la bijouterie a réussi à convaincre les clients que 2 mois de salaire est la norme à dépenser pour ladite bague. Si vous gagnez $30 000 dollars par an, par exemple, $4000 serait un bon chiffre, mais de nombreux bijoutiers essaieront de vous vendre un bijou de plus de $5000. Après tout, «Quand on aime, on ne compte pas !». Les vendeurs sortent tous LA question de leur botte secrète : «Vous souhaitez la meilleure bague, n’est-ce pas ? »qui finit par sceller le sort financier du prétendant souhaitant bien sûr un bijou que Mademoiselle voudra bien porter sans honte. La vendeuse chic de chez Tiffany’s a donc ainsi convaincu Matt d’investir dans le mythique modèle « 1,5 carat Princess Cut »…

Le chevalier servant devra également penser à la mise en scène : Limousine, affiche 4X4 « Will you marry me », banderole flottant à l’arrière d’un avion, orchestre symphonique, ou, pour les plus mesquins, restau chic avec dessert au chocolat servant d’écrin à LA bague surprise.

 

Pourquoi ça fait rêver les filles

La réponse est simple : Homme avec superbe bague = Prince. Donc Moi = Princesse (la faute à cette pétasse de Cendrillon). Et, pour les plus « insecure » d’entre nous : la bague est chère = je suis chère à ses yeux, il me rendra Heureuse. « Happy wife, happy life », une méthode d’auto-affirmation qui semble bien fonctionner. Dire à quelqu’un qu’il est merveilleux, c’est le rendre merveilleux, ou au moins meilleur. Et, ne soyons pas hypocrite, même la plus cynique ou décalée des femmes y est sensible. On n’y peut pas grand-chose, c’est quasiment dans nos gênes…

  

Pourquoi c’est beeeeurk…

Dans les années 20, les grands joaillers, finauds, ont établi un parallèle entre valeur matérielle et longévité des sentiments par le fameux « Diamond is forever » (« Un diamant est éternel » = amour éternel…) En cela, ils ont misé sur l’animalité de la femme.

pendant la saison des amours, le mâle pingouin ou manchot doit séduire la femelle en lui offrant le plus beau caillou possible qu’il aura ramassé avec le plus grand soin. Eh non, le smoking ne suffit pas ! Quand on voit ces petits gars galérer sur la banquise, et tâtonner des heures durant devant des pierres qui a priori se ressemblent toutes, pour au final, se prendre un vent –un blizzard qui plus est- par la donzelle, on comprend mieux pourquoi ces animaux se rabattent quelquefois sur un partenaire du même sexe… Pour ceux qui l’ignorent, pendant la saison des amours, le mâle pingouin ou manchot doit séduire la femelle en lui offrant le plus beau caillou possible qu’il aura ramassé avec le plus grand soin. Eh non, le smoking ne suffit pas ! Quand on voit ces petits gars galérer sur la banquise, et tâtonner des heures durant devant des pierres qui a priori se ressemblent toutes, pour au final, se prendre un vent –un blizzard qui plus est- par la donzelle, on comprend mieux pourquoi ces animaux se rabattent quelquefois sur un partenaire du même sexe… Car pour la femelle, ce caillou est la toute première pierre à l’édifice qui se trouve être leur futur nid, que Papa pingouin construira à la force de son seul bec. Il présage donc un foyer plus … ou moins confortable (ce n’est pas Victoria Beckham qui me contredira). Mais ceci ne se fera que si le chant du Monsieur lors de la remise du caillou est suffisamment harmonieux pour les oreilles de la miss. 

 

Etre et Avoir

Non, les femmes ne sont pas vénales. STOP avec ça. Mais la sélection naturelle par l’argent de la société ultra-capitaliste –basée sur le système américain- les a rendues plus capricieuses malgré elles, puisqu’il a habilement exploité ce qu’elles ont de plus instinctif en elles, le besoin inné de sécurité. Sur les sites de rencontres d’Outre-Atlantique, les messieurs annoncent direct la couleur par le salaire. On mélange argent et sentiments, l’avoir et l’être, et ça marche. On a fait croire que l’American Dream, c’est la mobilité sociale, l’immense possibilité de Personnellement, je ne vaux pas mieux que toutes les femmes, et le mythe de la princesse est invariablement ancré en moi, j’aime dîner au resto, et je ne crache pas sur un bouquet de pivoines.tout gagner en partant de rien. Mais aujourd’hui, le problème, c’est qu’il n’y a qu’un seul gagnant, et que ce gagnant prend tout. Et pour les autres ? Peanuts. Mais le grand coup de maître c’est qu’en amour, on exige autant des plus modestes que des gagnants. Et plus les modestes s’endettent, plus les gagnants s’enrichissent, avec la certitude de garder leur place sur le trône, puisque ce sont eux qui prêtent.

 

Moralité

Il y aura toujours des pauvres et des riches et ce n’est pas vraiment là le problème. Le souci est plutôt que, côté sentiments, le rêve américain est devenu la caricature de lui-même, un peu comme si on l’avait botoxé à outrance, à coup de messages subliminaux, de comédies romantiques, et de pubs cupides qui t’enseignent LE savoir-être. Difficile de lutter contre. Personnellement, je ne vaux pas mieux que toutes les femmes, et le mythe de la princesse est invariablement ancré en moi, j’aime dîner au resto, et je ne crache pas sur un joli bouquet de pivoines. Mais de là à penser que la taille du caillou fait la valeur d’un homme ça non. Qu’il faut forcément dire je t’aime au dernier étage de la Tour Eiffel sur un air de Norah Jones non plus. La plus belle fleur, c’est quand même ce coquelicot ou pissenlit anarchiquement surgi du bitume, qui lézarde les murs, qui écarte les Il y aura toujours des pauvres et des riches et ce n’est pas vraiment là le problème. Le souci est plutôt que, côté sentiments, le rêve américain est devenu la caricature de lui-même, un peu comme si on l’avait botoxé à outrance, à coup de messages subliminaux, de comédies romantiques, et de pubs cupides qui t’enseignent LE savoir-être. Difficile de lutter contre.pavés, qui emmerde le contexte. Rien n’est plus poétique à mes yeux qu’une déclaration d’amour dans une situation qui ne s’y prête (a priori) pas: une station service cradingue d’où l’on attend une dépanneuse, dans une file d’attente interminable à la poste, ou dans le métro en pleine moiteur de l’été. Fuck les couchers de soleil ! Fuck les violons ! FUCK le kitch power ! La plus belle attention est spontanée, et détachée de toute contrainte, de toute norme fabriquée par ces gagnants qui prennent tout mais en veulent encore… Ne pas se laisser contaminer par le Total Look, c’est aussi ça l’exception culturelle française! Résistons!

 

Toutefois, je préciserais à ces messieurs, et au nom des femmes, que cette tentative de réconciliation n’est pas une raison pour oublier notre anniversaire 😉

 

 

Ouvrons l’œil…will fleur

 

 

Estelle Bee.