Tag Archives: Publicité

Ouvrez ouvrez la cage aux hamsters….

On le croyait à demi fossilisé dans le permafrost sibérien mais Gégé revientOn le croyait à demi fossilisé dans le permafrost sibérien, et à dire vrai, il ne nous manquait pas. Nous avions même oublié son existence. Mais pourtant…

IL REVIENT

Non, ce n’est pas de Staline que je vous parle, mais bien du délicieux GERARD DEPARDIEU. De quoi faire monter les larmes aux dieux…

En effet, nous sommes tous plus ou moins tombés récemment sur cette publicité pour Canalsat, qui, altruiste, s’est apparemment donné pour mission de réintroduire une espèce dans son milieu naturel, après un an de captivité dans une Lada immatriculée Belgium. Moche.

Prudente, l’équipe Canalsat a bien saisi que toute réintroduction doit se faire en douceur. C’est pourquoi seule la voix de la bête nous apparaît clairement, émanant, charretière, du corps d’un… hamster. En peignoir Pardonnez la tenue, je sors de la douche, de surcroît. . Classe. Ainsi, lorsque le public se sera à nouveau familiarisé avec les vociférations incohérentes du gros Gégé, il est fort probable qu’une réintroduction physique (dans tous les sens du terme d’ailleurs 😉 ) soit programmée. Mais voyez plutôt:

Image de prévisualisation YouTube

Toutefois, on peut être amené à se demander combien Monsieur Depardieu, fort grossier envers les français qui l’ont conduit au succès, a été payé pour cette publicité, histoire de connaître le prix de la dignité. A-t-il exigé son cachet en roubles, en euros ou en graines ??? Interrogeons-nous également sur l’immense respect que témoigne Canal envers les français qui payent leurs impôts en France (ce n’est donc pas M. Thévenoud qui s’en sentira offensé)

Mais par-delà la critique vicieuse et gratuite à laquelle je m’adonne ici, il faut reconnaître que Canalsat nous donne ici une grande leçon de biodiversité. Sans le gros Gégé, il manque un maillon à la chaine alimentaire. Mais en le réintroduisant pro-gres-si-ve-ment, on habitue la masse de brebis aux cris du prédateur. Ainsi, ce dernier n’aura même pas besoin de montrer patte blanche pour se retrouver à nouveau accueilli dans la bergerie. Espérons toutefois que les brebis auront meilleure mémoire que les poissons rouges du fisc.

Et, puisque la biodiversité est l’affaire de tous, je propose à BNP Paribas, LCL, Société Générale, Carrefour, SFR, LVMH, et toutes les autres multinationales qui égorgent les brebis, de faire un geste pour l’environnement en réintroduisant tous les affreux tombés récemment en disgrâce. Pourquoi ne pas réinsérer Monsieur Cahuzac en fourmi, Frigide Barjot en VIeille Pie, DSK en lapinou, Brigitte Bardot en bébé phoque, Christine Boutin en tyrannosaure, Gad Elmaleh en écureuil, et Jean-François Copé (qui ne supporterait pas d’être « à poils ») en requin tigre.

Attention toutefois, il demeure évident que ces espèces (de c…) ne pourront pas être réintroduites dans le même milieu. Il paraitrait en effet que le phoque ne peut cohabiter avec la vieille pie et le tyrannosaure sous peine d’extermination totale de l’espèce. Préférez les placer avec le petit lapin blanc, à condition de lui ôter ses piles Duracel…

Nous sommes les 99%, nous avons le pouvoir de dire NON.

 Ce soir-là j’ai compris que par la force des choses, cette fille, reflet de beaucoup d’autres avait été mondialisée, lobotomisée puis robotisée. Et qu’on l’avait programmée pour parler, séduire, convaincre, et écraser l’autre. Ne pas cheminer. Ne pas creuser. Juste faire du fric. Du fric elle en a. Mais elle n’est riche de rien. Juste être au top. Pour mieux se jeter dans le vide. Elle sait animer une réunion en anglais, Powerpoint à l’appui, mais elle ne sait pas demander son chemin dans la même langue. Ni comprendre des chansons.

Estelle Bee.

People: les faux amis des vrais gens

Gad Elmaleh et LCL

Chanteurs, acteurs, starlettes, humoristes, sportifs… Vous les aimez, mais souvent, l’amour est aveugle, et malheureusement, parfois même sourd. Car  c’est toujours en altermondialistes, gauchos convaincus, trotskystes indécrottables, et proches de la plèbe que ces célébrités se présentent à nous, car disent-ils, ils n’ont pas oublié d’où ils viennent.

Disent-ils… Mais ainsi font-ils ?

.

Jenifer ou la « T’es ma copine Attitude »

Vous avez grandi, évolué avec Jenifer, vous savez, la petite boulotte au brin de voix ma foi joli, qui faisait à l’époque des choix amoureux aussi douteux que les vôtres. Et depuis, elle est devenue une femme accomplie et successfull, expirant à pleins poumons – en en nuisette cocotte SVP !- « sous le soleil de mes cheveux blonds ( !!!), poupée de cire, poupée de son » dans sa chanson « Hommage » à France Gall. Comme quoi on peut être chanteuse ET daltonienne.

Aussi, c’est en Prime Time qu’elle distille aujourd’hui ses bons conseils sur l’imparable chaîne dans « The Voice », conseils épicés de clins d’yeux complices de CELLE QUI SAIT, puisqu’elle est justement passée par là. Son empathie très tactile à l’égard des candidats –vas-y que je te malaxe l’épaule comme on détend un gigot d’agneau avant cuisson, mais sans huile d’olive-, son parler djeun’s, et son côté connecté (« inné… vibrations… sensibilité… ») font que Jen est apparemment la super nana qui comprend toutes les galères de la vie. AINSI, ELLE SEMBLE ÊTRE TOUS CES GENS À LA FOIS : elle est la punk tatouée qui éructe de sa voix pierreuse des couplets de Colette Renard dans le métro, elle est ce mastodonte poilu à la dentition approximative qui balance un contre-ut sur le pont de All by myself, elle est cet afro-sino-latino-alsacien qui semble tout droit sorti d’un morphing de chez Benetton et qui susurre du Nancy Sinatra comme si c’était  son dernier souffle.

Bref, Jen, elle est un peu comme un abonné de chez Free, ELLE A TOUT COMPRIS. Vraisemblablement.

D’ailleurs, elle a tellement tout compris qu’elle fredonne en ce moment « Que les françaises sont joliiiiies » en boucle, dans une publicité pour La Halle aux Vêtements et Chaussures.  Elle démontre donc concrètement que oui, décidément, elle est une fille normale, qui porte des espadrilles mal compensées made in Bangladesh, des jupes délavées asymétriques qui s’effilochent, des pulls en laine de verre, des blazers non doublés, des collants Il n’y a que maille qui m’aille, et des sous-vêtements abrasifs à 12,90 euros la parure.

Le Hic : pour les enregistrements de The Voice, la petite française comme les autres a porté deux robes différentes qui coûtaient 3000 et 1300 euros la pièce, ce qui faisait cher le centimètre carré de tissu, forcément.

Le Hic : pour les enregistrements de The Voice, la petite française comme les autres a porté deux robes différentes qui coûtaient 3000 et 1300 euros la pièce, ce qui faisait cher le centimètre carré de tissu, forcément.

Car le problème ici n’est pas que la starlette porte des tenues dont le coût permettrait de subvenir aux besoins d’une famille française pendant deux mois. Le vrai souci est qu’elle soit assez hypocrite pour faire croire aux françaises qu’elle s’habille exactement dans les mêmes magasins aux mêmes néons mochisants qu’elles, juste pour se faire du blé,  blé qu’elle ira évidemment dépenser chez Chanel ou Dolce & Gabbana. A-t-elle au moins conscience que ce paradoxe est une injure faite à ces compatriotes ?

 

Gad Elmaleh, des dents qui rayent le rocher…

C’est vrai que l’on s’est senti proche de lui lorsqu’il déroulait ses sketches sur « Le Blond », personnification du gars parfait aux orteils irréprochables qui donnerait des complexes à George Clooney et Jared Leto réunis. Mais voilà, notre bon Gad est entré –un peu fort- dans le monde du cinéma, s’est apparemment vu uriner plus haut que d’autres, et a cru bon de défendre le gros Gégé qui abandonnait sa patrie pour s’en aller boulotter du chocolat chez Jeff de Bruges, et gratos en plus. Difficile après cela d’affirmer qu’on n’a pas oublié ses modestes origines, d’autant plus que l’on jette l’ancre à Monaco.

Mais un beau jour, on redécouvre l’acteur d’habitude grimacier en directeur financier impitoyable dans Le Capital, de Costa-Gavras qui dénonce cette fois le monde de la haute finance et ses dérives aberrantes, qui font en sorte que l’écart entre les riches et les pauvres se creuse toujours davantage. Et dont la mécanique repose sur une utilisation de sommes qui ne servent qu’à faire fructifier d’autres sommes, sans produire quoi que ce soit. Alors, on reconsidère un peu notre avis sur Gad, mais malheureusement pas pour si longtemps.

Car dans une interview, le réalisateur explique que l’idée première du film est née d’« un livre terrible de férocité écrit par François Gille, ancien directeur repenti du Crédit lyonnais. », vous savez, la banque française aux 115 implantations dans des paradis fiscaux pour laquelle Gad Elmaleh fait justement de la publicité à la télévision?! Vous savez, cette mauvaise publicité dans laquelle il joue son propre rôle et explique à son public, vraisemblablement assis sur des boîtes à rire, qu’une banque qui traite bien ses usagers, ben c’est possible !

Car dans une interview, le réalisateur explique que l’idée première du film est née d’« un livre terrible de férocité écrit par François Gille, ancien directeur repenti du Crédit lyonnais. », vous savez, la banque française aux 115 implantations dans des paradis fiscaux pour laquelle Gad Elmaleh fait justement de la publicité à la télévision?!

Alors, on peut toujours chercher la raison de ce paradoxe – ignorance ? Provocation ?- ou bien essayer de savoir de quel bord est, au juste, Monsieur Elmaleh, mais cela n’apportera rien de nouveau au débat, puisque nous avons tous compris je pense, que ce dernier se contrecarre totalement du sujet, qu’il se torche élégamment avec la crise, l’oligarchie, la nécessité, la détresse, pour n’en retenir que des valeurs chiffrées qui l’intéressent. Qu’il est tellement perché aujourd’hui, à la manière de Maître Corbeau, qu’il ne fait même pas le rapprochement entre ses divers choix ou mots, enfin, je l’espère. Mais finalement, je n’en suis pas si sûre…

Car inciter des téléspectateurs à entrer dans un monde – LCL- qu’il était censé dénoncer par ailleurs, est une attitude qui, sous certains aspects, peut s’apparenter à de la prostitution… Une chose est sûre, Maître Corbeau n’est pas prêt à lâcher son fromage…

Je terminerai ma démonstration en évoquant l’épineux sujet des Enfoirés. L’initiative vient à l’origine, d’un bon sentiment, nous le savons tous. Mais aujourd’hui, en ces temps immensément difficiles,  l’idée que des millionnaires demandent à des smicards de donner pour des RMIstes n’aurait-elle pas choqué Coluche lui-même ???people enfoirés

Par le choix de nos programmes et contre l’hypocrisie outrancière, indignons-nous!!!

.

Estelle BEE.

La rubrique NECRO de Pascal Nègre

Pascalito, c’est un peu l’Orangina de la communication : il faut bien le secouer, sinon la pulpe, elle reste en-bas. C’est dire s’il n’a pas été secoué depuis longtemps…« Avec Georges Moustaki c’est une des dernières légendes , artiste et poète , qui disparaît ! Ses plus grands succès sont chez Universal ! RIP »

Le grand artiste Georges Moustaki n’est plus. Parmi les nombreux messages qui ont fleuri sur la toile, et notamment chez les twittos, c’est surtout celui de Pascal Nègre, patron d’Universal, qui a défrayé la chronique –notamment la mienne ;)- par sa noblesse, sa générosité et ce petit ton désintéressé qu’on lui connaît bien.

 

Les antécédents 

 

Parmi les nombreux messages qui ont fleuri sur la toile, et notamment chez les twittos, c’est surtout celui de Pascal Nègre, patron d’Universal, qui a défrayé la chronique –notamment la mienne ;)- par sa noblesse, sa générosité et ce petit ton désintéressé qu’on lui connaît bien. Car ceux qui ont déjà entendu parler le bougre dans des interviews, voir dans les prime time de feu Star Academy avaient déjà pu se rendre compte que Monsieur Nègre ne brillait pas vraiment par son grand discernement (lart.de.leuphémisme.fr). Pascalito, c’est un peu l’Orangina de la communication : il faut bien le secouer, sinon la pulpe, elle reste en-bas. C’est dire s’il n’a pas été secoué depuis longtemps… Toutefois, il n’en demeure pas moins un homme puissant et convoité. Il incarne la réussite sociale des années 90, décennie durant laquelle l’étique n’avait point sa place, où seule l’intelligence cartésienne, proactive –le culot- servait de piolet à l’ascension sociale, au détriment de l’intelligence émotionnelle, bien plus contemporaine et marginale.

 

L’époque des imposteurs

 

Le seul avantage de ces « auto-proclamés » sur les autres fut sans doute d’avoir évolué enfants dans un contexte affectif plus secure qui les a galvanisés au point de les persuader qu’ils avaient suffisamment de talent pour occuper de nobles fonctions, contrairement à ceux qui se posaient plus de questions de fond et tâtonnaient davantage…

Quoi qu’il en soit, cette façon d’annoncer la mort en mode marchand de tapis m’a amenée à penser que Pascal Nègre avait dû rater sa vocation d’auteur de rubriques nécrologiques, et j’ai essayé d’imaginer ce que nous aurions pu lire dans les journaux si notre ami avait été moins ambitieux :

 

AVIS

Nous avons l’immense regret de vous annoncer la mort de notre regretté Emile Beaumont, fondateur de la Maison Beaumont et fils, spécialiste en Pompes funèbres. Nous vous rappelons toutefois que pour l’achat de trois stèles funéraires, nous vous offrons un petit cercueil Taille 6/8 ans.

 Quoi qu’il en soit, cette façon d’annoncer la mort en mode marchand de tapis m’a amenée à penser que Pascal Nègre avait dû rater sa vocation d’auteur de rubriques nécrologiques, et j’ai essayé d’imaginer ce que nous aurions pu lire dans les journaux si notre ami avait été moins ambitieux :

 

AVIS 

Francis Mercadier, gérant de la poissonnerie Coquillages et Crustacés nous a quitté en ces jours brumeux, terrassé par un cancer à l’âge de 54 ans. Francis  aurait néanmoins souhaité que l’on poursuive son œuvre en vous signalant que notre offre promotionnelle sur les crabes se termine à la fin de la semaine.

 

AVIS

Rachel Benssoussan épouse Benamou s’est envolée vers les cieux par ce matin de février. La levée du corps aura lieu mardi 16 février à 10h. La défunte portera pour l’occasion un tailleur en tweed bordeaux chiné sur un pull 100% Cachemire que vous trouverez chez Benamou Company of America, 16 rue du Tapis vert.

 La défunte portera pour l’occasion un tailleur en tweed bordeaux chiné sur un pull 100% Cachemire six fils que vous trouverez chez Benamou Company of America, 16 rue du Tapis vert.

 

AVIS

C’est avec beaucoup d’émotion que nous vous annonçons la disparition de Steve Jobs, fondateur de la maison Apple, des suites d’une longue maladie. Ses amis, proches et fans pourront suivre ses funérailles en direct ou différé en téléchargeant l’Application Geek Zombie exclusivement disponible sur Iphone 5 et Ipad.

 

AVIS

C’est avec un immense chagrin qu’en tant que directeur de l’usine Renault, je me joins à la famille de Lionel Peron pour vous annoncer sa tragique disparition d’un terrible accident de la route un soir de pluie, drame qui aurait pu être évité si notre ami Lionel avait disposé du nouveau modèle Scenic Xmod doté d’un système de freinage ABS révolutionnaire primé en crash tests.

 C’est avec un immense chagrin qu’en tant que directeur de l’usine Renault, je me joins à la famille de Lionel Peron pour vous annoncer sa tragique disparition d’un terrible accident de la route un soir de pluie, drame qui aurait pu être évité si notre ami Lionel avait disposé du nouveau modèle Scenic Xmod doté d’un système de freinage ABS révolutionnaire.

 

En définitive, la seule authenticité que l’on pourra reconnaître à Pascal Nègre (à part celle de la marque de ses costumes), c’est qu’il n’a toujours pas de nègre pour écrire à sa place. C’est d’ailleurs sa plus grande erreur…

 

Ouvrons l’œil, ils sont partout…

Parmi les nombreux messages d’hommages à George Moustaki qui ont fleuri sur la toile, et notamment chez les twittos, c’est surtout celui de Pascal Nègre, patron d’Universal, qui a défrayé la chronique –notamment la mienne ;)- par sa noblesse, sa générosité et ce petit ton désintéressé qu’on lui connaît bien.

Seuls les mots restent…

.

Estelle Bee.