Tag Archives: Waffen Ss

Imposture: Quand Derrick court à Tappert…

Monsieur Horst Tappert, le gentil Derrick, aurait fait partie en 1943 – à l’âge de 19 ans - des Waffen SS, régiment de chars SS engagé sur le front russe - et réputé pour sa virulence - durant la Seconde Guerre mondiale.Les Mayas l’avaient prédit. C’est la fin d’une époque. Le début d’une ère nouvelle. Le commencement de la fin … des impostures. HORST TAPPERT ALIAS STEPHAN DERRICK N’ETAIT PAS, HELAS, CELUI QU’ON CROYAIT. Deuxième rideau – de fer- sur notre illustre inspecteur qui par son seul exemple  contredit toutes les théories de notre philosophe émérite Pascal Obispo, qui affirmait, crâneur, dans sa chanson Lucie : « On vit, on ne meurt qu’une fois » (et ce, entre autres inepties du genre « C’est pas marqué dans les livreuh/ Le plus important à vivreuh/ Est de vivre au jour le jour/ Le teeemps c’est de l’amour », phrase qui a justement dû faire mourir Epicure, Ronsard et tous les prêcheurs du Carpe Diem une seconde fois.) Bref.

.

Il court il court le Führer

Rappelons d’abord pour ceux qui sortiraient du coma ou d’une longue séquestration (sinon comment ne pas avoir eu l’info ?!) que selon les dernières révélations, Monsieur Horst Tappert, le gentil Derrick, aurait fait partie en 1943 – à l’âge de 19 ans – des Waffen SS, régiment de chars SS engagé sur le front russe – et réputé pour sa virulence – durant la Seconde Guerre mondiale. Le comédien, de son vivant, n’avait jamais évoqué son passé sous cet angle. Dans une interview, notre bon Stephan avait dit « avoir été ambulancier et avoir passé la fin de la guerre en détention ».

.

Pourquoi c’est rassurant

Déjà, cette info nous apprend que Derrick n’a pas toujours été vieux, et ça, on n’aurait jamais pu l’imaginer avant. Il faisait jusqu’alors partie de ces gens suspectés d’être nés dans cet état, comme Louis de Funès, Guy Lux ou Roger Hanin.

Et si Horst Tappert a accepté d’incarner durant un quart de siècle le personnage le plus soporifique, le plus naze - – de naze à nazi il n’y a qu’un (faux) pas – de l’Histoire des séries, c’est bien pour s’auto-flageller et expier sa très grande faute. Ensuite, on a tous fait des Conneries étant jeune. Moi par exemple, j’ai fait partie du Club Pyramide (Pepita, si tu m’entends…) de ma ville de province. J’avais justement le même âge que Derrick lorsqu’il était SS. Ce n’est pas pour autant que je ne me suis pas racheté une conduite plus tard, que je n’ai pas eu droit à ma seconde chance. Comme Kristen Stewart, Laurent Fabius, Augusto Pinochet ou Nabilla d’ailleurs, j’ai su me racheter. Et si Horst Tappert a accepté d’incarner durant un quart de siècle le personnage le plus soporifique, le plus naze – de naze à nazi il n’y a qu’un (faux) pas – de l’Histoire des séries, c’est bien pour s’auto-flageller et expier sa très grande faute. Car en consentant à être l’objet du désir charnel des septua-octagénaires aux cheveux aubergine, alors qu’il aurait pu se contenter de 5 Pater Noster et de 3 Ave Maria, Horst Tappert a démontré qu’il avait l’âme endurante, c’est dire s’il devait baigner dans une atroce culpabilité !

.

Pourquoi c’est inquiétant

Ce qui est moins rassurant, c’est que si tous les petits salopards décident de se racheter en proposant leurs services dans des tâches ingrates, il n’y aura bientôt plus du tout de boulot pour nos gentils pauvres. D’autant que le salopard-imposteur travaille jusqu’à son dernier souffle, et ne laisse donc jamais la place aux jeunes. Je n’ai rien contre l’emploi des séniors, mais en temps de crise ça pose souci.

Je ne peux donc m’empêcher de me demander qui se cache vraiment derrière toutes ces personnes publiques qui sentent le formol.Ensuite, et selon toute vraisemblance, l’imposteur trouve des planques qui le mettent au-dessus de tout soupçon. Qui aurait pu suspecter l’Inspecteur Derrick, concurrent direct des Feux de l’amour à l’heure du coma post-prandial de nos aïeux ? Car même si se taper un épisode entier équivaut à une lente agonie – un peu comme si on ouvrait le gaz finalement – cette série reste quand même la moins violente de l’Histoire des feuilletons policiers.

A l’heure où je rédige, j’apprends justement que Jane Cooper alias Katherine Chancellor dans  Les feux de l’Amour a elle aussi passé l’arme à gauche, si je puis dire. Je ne peux donc m’empêcher de me demander qui se cache vraiment derrière toutes ces personnalités qui sentent le formol:

.

Line Renaud a-t-elle été tenancière de bordel à Montmartre et couché avec des allemands pendant l’occupation ?

Line Renaud a-t-elle été tenancière de bordel à Montmartre et couché avec des allemands pendant l’occupation ?

Henri Chapier, sur son Divan, a-il torturé des rebelles chiliens en leur léchant le visage de sa langue râpeuse pour le compte de Pinochet ?

Patrick Sébastien est-il membre infiltré de l’ETA dans les coulisses de sa planque grossière et de son humour à la papa?

Eddy Barclay a-t-il naguère été un parrain de la drogue aux côtés de Pablo Escobar dans le Cartel de Medellín, et s’est-il servi de ses Soirées Blanches dans le seul but de trouver des mules ?

Eddy Barclay a-t-il naguère été un parrain de la drogue aux côtés de Pablo Escobar dans le Cartel de Medellín, et s’est-il servi de ses Soirées Blanches dans le seul but de trouver des mules ?

Jacques Pradel s’adonnait-il à des kidnappings en série pour pouvoir tourner Perdu de vue ?

.

C’est ce que nous saurons dans les prochains mois, à moins qu’Edwy Plenel, notre Columbo national (j’y reviendrai prochainement), ne décide de se suicider de 5 balles dans la tête, d’un vol plané en voiture, d’une prise massive de pilule Diane 35 ou tout autre moyen d’en finir, qu’on oubliera de toute façon bien vite, comme tous les Détails de l’Histoire. Ce n’est pas Pierre Beregovoy qui me contredira. Enfin, plus maintenant…

.

Sentez-vous l’indignation monter en vous?

Moi oui…

.à moins qu’Edwy Plenel, notre Columbo national, ne décide de se suicider de 5 balles dans la tête, d’un vol plané en voiture, d’une prise massive de Diane 35 ou tout autre moyen d’en finir, qu’on oubliera de toute façon bien vite, comme tous les Détails de l’Histoire. Ce n’est pas Pierre Beregovoy qui me contredira. Enfin, plus maintenant…

Estelle Bee.